Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un traitement plus rapide des nids de poule sur les routes de garrigue à Nîmes

vendredi 1 décembre 2017 à 0:19 Par Philippe Thomain, France Bleu Gard Lozère

La commune de Nîmes compte quelque 750 kilomètres de routes dont de nombreuses routes de garrigue, pas toujours en bon état. La ville teste un nouveau système pour leur entretien.

Christophe Gainza au pupitre de contrôle du camion d'enrobé à froid de la société Néovia Solutions
Christophe Gainza au pupitre de contrôle du camion d'enrobé à froid de la société Néovia Solutions © Radio France - Philippe Thomain

Nîmes, France

750 kilomètres de routes pour la commune de Nîmes et un budget d'entretien annuel qui frôle les 2,8 millions d'euros.

Un budget important qui ne permet pas pour autant d'entretenir au mieux ces routes de garrigue, d'où le test d'un nouveau procédé qui permet d'intervenir plus rapidement sans interrompre la circulation.

reportage, Chemin de la Calmette, sur cette nouvelle technique d'enrobé à froid

Jusqu'à présent, les nids de poule étaient bouchés par de l'enrobé à froid, deux hommes en étalaient une tonne par jour. Là ce nouveau principe, ce camion mis en oeuvre par trois personnes, permet d'en étaler de 8 à 11 tonnes par jour, sans interrompre la circulation.

Un système utilisé depuis plusieurs années sur les routes de montagne et l'expérience montre que ces réparations résistent plutôt bien aux hivers et aux lames des chasse-neige.

L'avis d'automobilistes sur la qualité des routes nîmoises

Un système qui sera utilisé sur les routes de garrigue mais pas en centre-ville, car il utilise trop de gravillons.