Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un ouvrier tué dans l'effondrement d'un tunnel ferroviaire dans les Alpes-de-Haute-Provence

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Azur, France Bleu Provence, France Bleu

Un tunnel ferroviaire sur lequel intervenait des ouvriers s'est effondré ce mercredi matin entre Moriez et Saint-André-les-Alpes. Un ouvrier a été tué dans l'effondrement partiel du tunnel. Les routes nationales 85 et 202 ont été fermées à la circulation.

Le tunnel du col de la Robines qui s'est effondré
Le tunnel du col de la Robines qui s'est effondré © Radio France - Justine Leclercq

La préfecture des Alpes-de-Haute-Provence a annoncé ce mercredi matin que le tunnel ferroviaire situé dans le secteur des Robines, à près de 1.000 m d'altitude, s'est effondré entre les communes de Saint-André-les-Alpes et Moriez. Des travaux étaient en cours sur la structure depuis quatre mois pour modernisation et trois ouvriers étaient sur place quand l'accident s'est produit à 9h15. L'un des ouvriers a été tué dans l'effondrement partiel du tunnel. En milieu d'après-midi, après plusieurs heures de recherches, les secours ont retrouvé le corps de la victime, un Portugais de 54 ans. Il était employé en intérim par une société de la commune voisine d'Annot. 

Une opération de déblaiement délicate

Un peu plus tôt dans l'après-midi, l'intervention de déblaiement s'annonçait délicate. "Une victime est toujours ensevelie, mais le but est d'éviter le sur-accident et les secouristes progressent lentement dans le tunnel, (...) il y a toujours un risque d'éboulement", avait précisé sur place le sous-préfet de Castellane, Christophe Duverne. Il avait également indiqué que "les deux autres ouvriers, choqués, ont été évacués".

Le commandant des opérations de secours, le capitaine Franck Havard, avait détaillé l'opération, "nous allons étayer pour sécuriser la structure et faire passer les équipes cyno-techniques, et ensuite procéder à l'extraction de l'ouvrier". Mais il avait également rappelé que "c'est une intervention délicate et de longue durée". Une quarantaine de pompiers étaient sur place, dont une douzaine de spécialistes du déblaiement et trois équipes cynophiles.

Le sous-préfet des Alpes de Hautes Provence Christophe Duverne s'est rendu sur place

Ce parcours est celui de la ligne du "train des Pignes" qui relie Nice à Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence), quatre fois par jour, mais aucun train n'y circule depuis le début des travaux. Ce tunnel est long de 1,195 kilomètre. L'effondrement a eu lieu "sur une portion de 25 mètres de l'ouvrage, à 400 mètres de l'entrée ouest du tunnel", ont indiqué les secours. Une enquête judiciaire a été ouverte par le parquet de Digne-les-Bains et confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie de Castellane.

Ecoutez Mickaël .. il connait les ouvriers du tunnel

Deux cellules cynophiles déployées sur place

D'importants moyens de secours ont été déployés sur la zone de l'accident pour rechercher d'éventuelles victimes. Deux cellules cynophiles et une cellule de suivi ont été mises en place. Les routes nationales 202 et 85 ont été fermées. Le sous-préfet de l'arrondissement s'est rendu sur place.

  - Visactu
© Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu