Infos

Un vaste trafic d'héroïne démantelé à Saint-Étienne

Par Martin Cotta, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 25 octobre 2016 à 16:00

Police - Illustration
Police - Illustration © Radio France - .

Trois hommes de nationalité albanaise sont en prison à Saint-Étienne. Âgés de 30 à 35 ans, ces malfaiteurs ont été arrêtés le 17 octobre dernier pour trafic d'héroïne. Élément troublant : ces hommes vendaient la drogue partout dans le centre-ville de Saint-Étienne sans aucune discrétion.

Les malfaiteurs vendaient la drogue aux yeux de tous, dans plusieurs quartiers de Saint-Étienne, mais surtout dans l'hyper centre. Et à chaque vente il y avait un endroit différent. D'après la police, les Albanais ont été vite repérés grâce aux caméras de surveillance installées par la ville et le témoignage de quelques habitants, étonnés de voir des individus vendre l’héroïne directement dans la rue.

"L'héroïne est un produit assez rare dans la cité stéphanoise"

120 clients, tous ligériens

Le trio comptait près de 120 clients, tous toxicomanes, originaires de la Loire, et pour certains connus des services police. Une partie d'entre eux a été entendue par les enquêteurs. Depuis que le trafic a démarré, au printemps selon les autorités, les malfaiteurs auraient gagné plus de 200 000 euros. L'argent était à chaque fois envoyé en Albanie. Malgré l'argent brassé, les malfaiteurs ne vivaient pas dans le luxe, pour tenter de rester discret. Ils ne roulaient pas dans des grosses cylindrées, habitaient des logements modestes de Saint-Étienne.

Pistolet chargé et 10 000 euros en liquide

Près de quatre kilos d'héroïne, 10 000 euros en liquide et un pistolet automatique chargé, de calibre 6-35, ont aussi été retrouvés lors des perquisitions aux domiciles des trois malfaiteurs. C'est donc un trafic important qui vient d'être démantelé par la brigade des stupéfiants. Les investigations et les filatures ont commencé au mois de juillet pour aboutir finalement en octobre. L'enquête a été rapide et c'est très rare pour ce genre de trafic d'après le commissaire Fanélie Raverot, chef de la sûreté départementale de la Loire.

"L'héroïne est un produit particulièrement mortifère, le trafic était important donc nous avons décidé de mobiliser tous nos moyens sur cette enquête en priorité. [...] Ce sont des habitants qui sont directement venus à notre contact pour dénoncer ce trafic. Ils avaient notamment assisté à des transactions dans la rue. À force d'avoir des signalements, nous avons pu avoir assez d'éléments pour démarrer les investigations. L'héroïne est un produit assez rare sur la cité stéphanoise, qui coûte cher, donc l'idée était d'aller le plus vite possible pour mettre fin aux exactions de ces malfaiteurs", explique la commissaire. Des malfaiteurs aujourd'hui écroués à la maison d'arrêt de Saint-Étienne-la-Talaudière.

Le pistolet de calibre 6.35 mm retrouvé chez un des Albanais - Radio France
Le pistolet de calibre 6.35 mm retrouvé chez un des Albanais © Radio France - Martin Cotta

Partager sur :