Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un véhicule militaire multiplie les dérapages devant un camp de migrants à Calais : l'armée ouvre une enquête

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Ce dimanche, un véhicule militaire a multiplié les dérapages dans la boue avant de s'enliser dans un terrain situé à proximité d'un camp de migrants à Calais. Des exilés, des membres d'associations ont assisté à cette scène hallucinante, certains migrants ont prêté main forte aux militaires.

Les militaires tentent de sortir le véhicule de la boue
Les militaires tentent de sortir le véhicule de la boue - Document remis Auberge des Migrants

C'est une scène improbable qui a eu lieu ce dimanche 19 décembre à Calais. Vers 10h30, un véhicule militaire a commencé à multiplier les dérapages et les manœuvres dans la boue sur un terrain situé au niveau d'un camp de migrants entre Marck et Calais. Des exilés et des membres de différentes associations ont assisté à la scène sans vraiment y croire. 

L'armée de Terre a qualifié cette scène "d'inadmissible"

L'armée de Terre a déclenché une enquête de commandement après qu'une vidéo de ce véhicule Vigipirate faisant des dérapages en face d'un camp de migrants à Calais a été publiée sur les réseaux sociaux. Sur la vidéo, publiée sur Twitter par le photojournaliste Louis Witter, on voit le véhicule d'un équipage Vigipirate faire des dérapages et rouler à vive allure dans un terrain vague aux abords d'un camp de migrants, avant de s'embourber. L'état-major promet à franceinfo "des sanctions" contre les militaires impliqués.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des migrants ont aidé les militaires pour sortir le véhicule de la boue  

Grégory (nom d'emprunt), membre de l'association de l'Auberge des migrants, raconte à France Bleu Nord la scène : "On intervient sur ce camp pour distribuer du bois de chauffage aux exilés. En arrivant sur le site, on a vu deux véhicules Vigipirate qui patrouillaient sur les abords du site. Pendant notre distribution, on a vu ce véhicule qui allait à toute allure sur le terrain vague, il commençait à faire des dérapages et passait dans des flaques d'eau. C'était violent comme image, assez sensationnaliste." 

Migrants et bénévoles assistent donc médusés à cette scène sans vraiment comprendre les intentions de ces militaires, comme l'explique Grégory (nom d'emprunt) : "Il y avait des personnes qui regardaient de manière amusée ou en colère. Certaines personnes n'ont pas compris parce qu'est un lieu de vie ici qui subit des expulsions policières tous les deux jours. Là on voit quatre militaires qui s'amusent à faire des dérapages. Ca se voyait au bout de quelques minutes, on a compris qu'ils jouaient au milieu du bidonville avec un véhicule de l'armée."

Les premiers qui ont mis les mains dans la boue ce sont les exilés. Grégory, témoin de la scène

La scène a duré plusieurs minutes, au bout d'un moment le véhicule s'est embourbé au milieu du terrain : "Ils ont commencé à faire des dérapages en marche arrière et se sont enfoncés dans un endroit du terrain plus marécageux. Des exilés sont venus pour aider à pousser la voiture, ils ont essayé d'aider les militaires. On a vu un camion qui est venu pour sortir le véhicule, le camion s'est aussi embourbé. Les migrants sont donc intervenus aussi pour aider le camion. A la fin c'est un poids lourd de l'armée de Terre qui est intervenu pour sortir le 4x4."

Le respect, il est mort à Calais. Grégory, témoin de cette scène et bénévole dans une association 

Ce bénévole de l'association de l'Auberge des migrants qui souhaite rester anonyme est stupéfait face à cette scène. Il a décidé de filmer pour montrer aussi la situation à Calais : "On est souvent confrontés à des scènes au-delà de l'imaginable à Calais. On veut montrer ces scènes difficiles à croire, on a  du mal parfois à médiatiser ou à faire prendre connaissance dans l'opinion public. On est toujours face à des choses difficile à croire. Je pense qu'ils étaient en manque de sensation, ils en viennent à faire des dérapages près d'un bidonville."

Après cette scène, ces militaires ont échangé avec les bénévoles de l'association. Grégory, bénévole au sein d'une association et témoin de la scène leur a expliqué son intention de partager ses vidéos sur les réseaux sociaux : "Ces personnes sont venues nous parler. On a échangé, on leur a expliqué qu'on allait communiquer dessus. C'est une situation irrespectueuse et ridicule, on peut pas en rester là. Ce n'est pas contre ces personnes. D'ailleurs on a échangé avec ces militaires sur la situation des exilés. Ils ont bien vu que les migrants sont venus les aider." C'est aussi l'image que ce bénévole souhaite garder de cette scène, cette entraide entre exilés et militaires : "Les premiers qui ont mis les mains dans la boue ce sont les exilés : ils ont poussé le camion pour le sortir de la boue. Les gens étaient choqués, certains étaient en colère contre ces militaires qui s'amusent dans leur lieu de vie, mais d'autres ont eu pitié des soldats."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le véhicule de l'armée s'est retrouvé coincé dans la boue
Le véhicule de l'armée s'est retrouvé coincé dans la boue - Document remis (Bénévole Auberge des migrants)
Choix de la station

À venir dansDanssecondess