Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Italie : un viaduc de l'autoroute s'écroule à Gênes, au moins 30 personnes tuées

Une portion de l'autoroute A10 s'est écroulée à Gênes (Italie) ce mardi midi. Des véhicules sont tombés dans le vide et au moins 30 personnes ont été tuées. Suivez l'évolution de la situation en direct sur francebleu.fr.

Une longue portion d'un viaduc de l'autoroute A10 s'est effondrée à Gênes, dans le nord de l'Italie, le 14 août 2018.
Une longue portion d'un viaduc de l'autoroute A10 s'est effondrée à Gênes, dans le nord de l'Italie, le 14 août 2018. © AFP - ANDREA LEONI

Une portion d'un viaduc de l'autoroute A10 s'est écroulée mardi vers midi heure locale à Gênes (Italie) précipitant des voitures et des camions dans le vide d'une hauteur de 45 mètres. Selon le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, il y a au moins 30 morts.

Ce que l'on sait

  • Les pompiers italiens ont annoncé à la mi-journée qu'une portion d'un viaduc de l'autoroute A10, le pont Morandi, s'était écroulée à Gênes (Italie) aux alentours de 12h00, heure locale.
  • Selon le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, la catastrophe a fait au moins 30 morts. D'après le chef de la protection civile, Angelo Borellli, "35 voitures et 3 autres types de véhicules" ont été précipités dans le vide d'une hauteur de 45 mètres. Aucune habitation n'aurait été touchée.
  • Plus de 200 pompiers sont mobilisés a précisé Matteo Salvini sur Twitter. "Les opérations de secours vont se poursuivre toute la nuit et sans interruption" a annoncé le chef du bureau des urgences, Luigi d'Angelo, dans la soirée.
  • Invité de franceinfo mardi soir, Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères a indiqué "qu'à cette heure, aucune victime française" n'avait été identifiée. 
  • Construit à la fin des années 1960, le pont autoroutier Morandi est long de 1.182 mètres et avait connu d'importants travaux de rénovation en 2016. Selon des experts, il était truffé de problèmes structurels depuis sa construction et objet d'un coûteux entretien. D'après la société italienne des autoroutes, la base du viaduc faisait l'objet de travaux de consolidation.
  - Visactu
© Visactu

Le fil de la journée

20h15 - C'est fin de ce direct, merci de l'avoir suivi. Les images de cette terrible catastrophe sont visibles ici.

19h40 - "A cette heure, aucune victime française n'a été identifiée mais les opérations de secours sont toujours en cours" a déclaré ce mardi soir sur franceinfo Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.  

"Les autorités italiennes savent que les autorités françaises sont disponibles pour apporter à l'Italie toute l'aide qui pourra être utile dans des opérations de secours. Le Quai d'Orsay, notre ambassade à Rome et notre consulat général à Milan restent en contact permanents avec les autorités italiennes. Pour l'instant, les autorités italiennes n'ont pas fait de demande mais éventuellement nous pourrions être disponible pour le faire s'ils le demandaient", a précisé le ministre.

19h13 - Sur Twitter, plusieurs internautes racontent avoir été témoins du drame à l'image de cette internaute française qui explique qu'elle se trouvait sur le pont Morandi avec son époux et leur enfant de trois ans au moment où il s'est effondré. Pour lire l'intégralité de son récit, cliquez ici.

19h02 - Concernant les causes de l'effondrement du pont, Michel Virlogeux, ingénieur et concepteur de ponts à qui l'ont doit notamment le viaduc de Millau (Aveyron) a expliqué sur franceinfo qu'il estimait "peu probable" que le drame soit dû à "la foudre".

"J'ai effectivement entendu parler des orages mais si les ponts ne résistaient pas aux orages, on ne pourrait plus circuler. L'orage normalement ne devrait rien faire, il faut être clair. J'ai entendu parler potentiellement d'un coup de foudre qui serait tombé sur le pylône qui s'est écroulé - puisqu'il n'y en a qu'un seul qui s'est écroulé - ça me paraît peu probable puisque normalement au sommet de pylônes comme ça on met des paratonnerres pour éviter ce genre d'incident. Il arrive qu'il y ait un petit dégât mais moi je n'ai jamais vu un pont détruit par la foudre" a affirmé l'ingénieur. 

18h43 - Alors que la presse italienne s'interroge sur d'éventuelles défaillances après l’effondrement du pont Morandi, en Gironde, la direction interdépartementale des routes Atlantique (DIRA) se veut rassurante concernant le pont d'Aquitaine, construit, lui aussi, en 1967.

18h29 - "Les opérations de secours vont se poursuivre toute la nuit et sans interruption" a annoncé le chef du bureau des urgences, Luigi d'Angelo, lors d'une conférence de presse.  Il a également précisé que "la partie du pont qui ne s'est pas effondrée est sous contrôle et fait l'objet de vérifications."

18h06 - Des dizaines de secouristes, accompagnés de chiens, s'activent autour des restes du pont et de carcasses de camions et de voitures écrasées.

"Les premières victimes de surface ont été évacuées, maintenant il faut rechercher sous les décombres des bâtiments, mais il y a des milliers de tonnes de béton" a rapporté à l'AFP un pompier français venu en renfort depuis la Côte d'Azur, Patrick Villardry.

Un enfant figure parmi les victimes selon le porte-parole de l'Unicef. 

 Des dizaines de secouristes, accompagnés de chiens, s'activent pour retrouver des survivants.  - Maxppp
Des dizaines de secouristes, accompagnés de chiens, s'activent pour retrouver des survivants. © Maxppp - LUCA ZENNARO

17h56 - Après Nice, la mairie de Cannes dans les Alpes-Maritimes a indiqué être "à la disposition des autorités transalpines si des moyens de secours sont nécessaires".

"En signe de solidarité", les drapeaux de l'Hôtel de ville de Cannes et du château de la Castre où sera hissé celui de l'Italie, seront en berne toute la journée de mercredi a ajouté le maire David Lisnard.

17h36 - Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères précise que l'ambassade de France en Italie et le Consulat général "sont en contact avec les autorités" italiennes "afin que soit vérifiée la présence éventuelle de Français sur les lieux du drame." Plus d'infos sur le fil twitter de l'ambassade de France à Rome : @FranceenItalie

17h27- A son tour, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a exprimé sa solidarité avec le peuple italien et offert le soutien de la France aux autorités locales via son compte Twitter.

17h13 - Des défaillances sur la structure du pont Morandi avaient été signalées rapporte Le Monde dans cet article. Le quotidien s'appuie notamment sur les travaux du professeur agrégé en structures de béton à la faculté d’ingiénerie de Gênes Antonio Brencich qui évoque "une erreur d'ingénierie".

17h04 - Lorsque le drame s'est produit les précipitations étaient intenses en Ligurie, où les services météorologiques avaient émis une alerte aux orages et aux fortes pluies.

17h03 - Selon la société italienne des autoroutes Atlantia, "des travaux de consolidation étaient en cours sur la base du viaduc". "Les travaux et l'état du viaduc faisaient l'objet d'activités constantes d'observation et de vigilance de la part du tronçon de Gênes. Les causes de l'écroulement feront l'objet d'analyses approfondies dès qu'il sera possible d'accéder en toute sécurité aux lieux", a assuré la société à l'AFP.

16h44 - Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, a annoncé que la catastrophe avait fait au moins "une trentaine de morts"."Je remercie les pompiers, les secouristes professionnels et bénévoles qui sont intervenus dès la première minute et sont encore en train de creuser et de sauver des vies. Malheureusement, il y a une trentaine de morts confirmés et beaucoup de blessés graves", a-t-il déclaré lors d'un point presse à Catane, en Sicile.

Le ministre eurosceptique, patron de la Ligue (extrême droite), a aussi évoqué les investissements nécessaires pour faire face à la vétusté générale de nombreuses infrastructures italiennes rapporte l'AFP. "Il y a une bonne partie de l'Italie qui doit être mise en sécurité. S'il y a des engagements extérieurs qui nous empêchent de dépenser l'argent que nous devrons mettre pour la sécurité des écoles et des autoroutes, il faudra se poser la question de continuer à respecter ces engagements ou de mettre la sécurité des Italiens avant tout. De toute évidence, je choisis la deuxième option", a-t-il déclaré.

16h32 - Le responsable de la protection civile, Angelo Borrelli, a fait état d'un bilan provisoire de 20 morts confirmés et 13 blessés, en précisant qu'aucune habitation n'avait été touchée. En contrebas du pont se trouvaient essentiellement des voies ferrées et une usine, dont seul le parking semble avoir été touché. L'entreprise était vide à l'approche du 15 août, jour férié, à l'exception de la présence d'une équipe de maintenance.

16h17 - francebleu.fr a compilé les images de la catastrophe.

16h13 - Les autorités italiennes ont mis en place un numéro d'urgence : 010 5360367 indique la télévision italienne Rainews 24.

16h08 - "Nous irons jusqu'au bout pour déterminer les responsabilités de cet immense désastre" a déclaré Matteo Salvini, le ministre de l'Intérieur italien, sur Twitter.

16h01 - On ne sait pas encore ce qui a provoqué l'effondrement du pont. Toutefois la presse italienne évoque plusieurs hypothèses : "une défaillance structurelle" de l'un des piliers mais aussi la foudre qui s'est abattue sur le pont peu après 11h selon l'agence de presse Ansa.

15h47 - Giuseppe Conte, le président du Conseil italien se rendra ce soir à Gênes sur les lieux de l'effondrement du pont Morandi rapporte la télévision italienne Rainews 24. Information communiquée par le chef de la protection civile, Angelo Borellli et confirmée par le Palais Chigi, le Matignon italien. 

Angelo Borelli a précisé que "35 voitures et 3 autres types de véhicules étaient tombés" lors de l'effondrement du pont Morandi.

15h37 - Sur franceinfo, le maire de Nice, Christian Estrosi, a annoncé l'envoi de soutiens techniques en Italie. Dès cet après-midi, des véhicules de chantiers et d'entretien, des tractopelles ainsi que des personnels de la métropole de Nice prendront la route de Gênes. Ils devront "être opérationnels dès cette nuit où demain matin au plus tard sur le lieu de ce drame"

Une cellule de crise est également réunie à Nice, avec le préfet des Alpes-Maritimes, pour gérer les incidences de l'effondrement de ce pont sur les axes routiers du département. "Cela va générer des problèmes de gestion de la circulation sur l'autoroute A8 à la jonction avec l'Italie. Il va falloir que nous prenions des mesures en cette période extrêmement fréquentée de l'année" a expliqué Christian Estrosi à franceinfo.

En tant que président du conseil du CHU de Nice, Christian Estrosi a également annoncé que de nombreux lits seront mis à disposition des autorités italiennes si le grand nombre de blessés le rendait nécessaire. L'objectif est "de pouvoir les recevoir dignement et de leur prodiguer les meilleurs soins".

15h12 - La catastrophe a fait au moins 22 morts selon Eduardo Rixi, vice-ministre italien des Infrastructures. "Je confirme malheureusement qu'il y a 22 morts, et ce bilan risque de s'alourdir" a -t-il déclaré à la télévision.

15h00 - Les images montrent des dizaines de secouristes s'activant autour de carcasses de camions et de voitures précipités dans le vide, sur une soixantaine de mètres de longueur.

Des secouristes à la recherche de victimes dans les décombres après l'effondrement d'une portion d'un viaduc de l'autoroute A10 mardi 14 août 2018 à Gênes (Italie). - Maxppp
Des secouristes à la recherche de victimes dans les décombres après l'effondrement d'une portion d'un viaduc de l'autoroute A10 mardi 14 août 2018 à Gênes (Italie). © Maxppp - LUCA ZENNARO
Des images montrent des véhicules détruits après l'effondrement d'une portion d'un viaduc de l'autoroute A10 mardi 14 août 2018 à Gênes (Italie) - Maxppp
Des images montrent des véhicules détruits après l'effondrement d'une portion d'un viaduc de l'autoroute A10 mardi 14 août 2018 à Gênes (Italie) © Maxppp - LUCA ZENNARO
Un camion après l'effondrement d'une portion d'un viaduc de l'autoroute A10 mardi 14 août 2018 à Gênes (Italie) - AFP
Un camion après l'effondrement d'une portion d'un viaduc de l'autoroute A10 mardi 14 août 2018 à Gênes (Italie) © AFP - ANDREA LEONI

14h43 - Solidarité exprimée également par Christian Estrosi, maire de Nice qui annonce avoir demandé aux services de sa Ville et aux CHU de Nice de "regarder comment nous pourrions aider nos voisins."

14h39 - "Nos pensées vont aux victimes, à leurs proches et à tout le peuple italien. La France est aux côtés de l’Italie dans cette tragédie et se tient prête à apporter tout le soutien nécessaire" a écrit le président de la République, Emmanuel Macron, sur son compte twitter.

14h35 - Les images spectaculaires postées sur les réseaux sociaux par la police locale et les internautes présents sur les lieux témoignent de l'ampleur de la catastrophe. 

14h25 - La circulation est perturbée dans la région de Gênes rapporte l'ambassade de France en Italie qui invite les Français qui se trouve dans la région à suivre les conseils des autorités locales et le compte twitter La France en Italie.

14h14 - Le ministre de l'Intérieur confirme au journal "Corriere della Sera" un premier bilan, qui fait état de onze morts. C'est un premier bilan officiel et provisoire. Plusieurs personnes ont également été hospitalisées.

14h08 - Voici une modélisation de la partie du viaduc qui s'est effondrée. Sous cette portion, des bâtiments et une voie ferrée.

   - Aucun(e)
-

14h02 - Danilo Toninelli, le ministre des Transports italien, craint "une immense tragédie". "Je suis avec une immense appréhension ce qui est arrivé", a écrit le membre du gouvernement. Rappelons qu'aucun bilan n'a pour le moment été communiqué.

13h56 - Le viaduc faisait l'objet de débats en Italie.  "Il y avait des doutes autour de la sécurité, on avait remarqué qu'il était compliqué de maintenir l'horizontalité de l'ouvrage", explique à franceinfo Stefano Montefiori, journaliste au "Corriere della Serra", "et c'était une alerte qui perdurait depuis des décennies".

13h47 - Construit à la fin des années 1960, le viaduc autoroutier est long de 1.182 mètres et se situe à une hauteur comprise entre 45 et 55 mètres au-dessus du sol. Il fait partie de l'A10, l'autoroute qui longe le littoral italien. Il a été rénové en 2016.

13h35 - Le directeur du centre d'appel des urgences de Gênes a parlé à quelques médias de "dizaines de victimes", des propos confirmés à l'AFP par son entourage, sans préciser s'il s'agissait de morts ou de blessés. Selon cette même source, quatre blessés graves étaient en train d'être acheminés vers des hôpitaux.

13h18 - L'effondrement d'un viaduc de l'autoroute A10 mardi à Gênes a fait "des victimes" ont indiqué des secouristes et des sources policières citées par les médias italiens. Sur Twitter, des images de pompiers semblant secourir des automobilistes ont été partagées.

13h12 - Sur son compte twitter, le secrétaire d'Etat italien aux Transports, Edoardo Rixi parle d'un "désastre" dont la cause n'a pas encore été identifiée.

13h10 - La police italienne diffuse des vidéos et des photos de la catastrophe sur son compte twitter. Vous les retrouvez dans cet article.

12h57 - Matteo Salvini, ministre de l'Intérieur italien, annonce suivre la situation "minute par minute". Il précise que 200 pompiers sont déjà mobilisés sur place.

12h30 - Les pompiers italiens annoncent qu'une portion d'un viaduc de l'autoroute A10 s'est écroulée à Gênes. Selon ces derniers, le pont dit Morandi s'est effondré vers 12h et "les équipes des pompiers sont engagés en nombre, les équipes de recherches et cynophiles sont activées" ont-ils précisé sur Twitter. En raison du relief très accidenté de la région de Gênes, entre mer et montagne, le parcours de l'autoroute est jalonné de longs viaducs et de tunnels.

De premières images diffusées par quelques médias montrent le viaduc dans la brume avec plusieurs dizaines de mètres manquants.

Choix de la station

France Bleu