Faits divers – Justice

Un vigneron bordelais aux prises avec le fisc en Ukraine

Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde lundi 18 janvier 2016 à 19:16

vignes en Ukraine - illustrration -
vignes en Ukraine - illustrration - © Fotolia

Christophe Lacarin, un bordelais installé près d'Odessa, est accusé par le fisc ukrainien de vendre sa production sans s'acquitter des taxes. Lui se dit victime d'une tentative d'expropriation de ses terres, située près de la mer, pour les transformer en terrain constructible.

Christophe Lacarin , originaire de Bordeaux, exploite depuis 13 ans 140 hectares de vignes dans la région d'Odessa, en Ukraine, et il se retrouve dans le collimateur du fisc ukrainien

Jeudi dernier, la police fiscale a effectué un raid dans sa propriété. Elle le soupçonne d'avoir organisé une production illégale,  de vendre une partie de son vin sans licence et sans payer les taxes sur ce genre de marchandises. Une partie de son matériel viticole et plus de 20.000 litres de sa production ont été saisis.

Christophe Lacarin rejette ces accusations. Il se dit victime d'une tentative d'expropriation. Cela fait des années que l'on veut s'emparer de ses terres, des terres agricoles qu'il loue et que le maire de son village veut selon lui récupérer.

Nous sommes à 12 minutes de la mer, et nous sommes les premières terres constructibles disponibles. En 2005, le maire a pris la décision de transformer ces terres agricoles en terres constructibles. Mais cette décision a été bloquée par la région. Et depuis, c'est cette bagarre qui se joue chaque année à coup de procès ou d'incendies de mes terres.

— Christophe Lacarin  

Le viticulteur bordelais ne compte plus les tentatives d'intimidation dont il est la cible.

Cette fois, c'est le grand cirque : des voitures noires arrivent dans votre cour en faisant ronfler leur moteur, une vingtaine d'hommes masqués et armés en descendent, et ils vous plaquent. On vous fait lever les bras, on vous met la Kalachnikov dans les reins, pour vous impressionner.

Mais Christophe Lacarin n'est pas découragé pour autant et espère bien trouver rapidement une solution.

L'Ukraine reste un beau pays, mais il y a quelques oligarques qui utilisent ce genre de méthodes, et emploie des hommes de main, moyennant rémunération. Le pays est en train de changer, et je vais prouver mon bon droit.

"Mes terres aiguisent les appétits" Christophe Lacarin

Le vigneron français a reçu dans cette affaire le soutien du gouvernement de la région d'Odessa, qui n'est autre que l'ancien président géorgien, Mikheïl Saakachvili. Celui-ci parle d'une attaque "injuste".  Une réunion extraordinaire du parquet, de la police et du fisc est prévu ce mardi afin d'"enquêter sur ce qui s'est passé et protéger les vignerons et autres hommes d'affaires de l'arbitraire" du fisc.