Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un viol déclaré toutes les 40 minutes en France

mardi 11 août 2015 à 15:30 Par Samanta E. Eyoum, France Bleu

Selon l'enquête publiée ce mardi par "Le Figaro" une recrudescence des crimes sexuels est notée par les ministères de l'Intérieur et de la Justice. Ces cinq dernières années, le nombre de viols déclarés en France a augmenté de 18%. Trente-trois viols chaque jour, soit un viol toutes les quarante minutes en moyenne.

Beaucoup d'affaires sont classées faute d'aveux, de preuves ou d'indices.
Beaucoup d'affaires sont classées faute d'aveux, de preuves ou d'indices. © maxPPP

"Sur les cinq dernières années, les viols dénoncés aux autorités ont augmenté de 18% (de 10.762 faits en 2010 à 12.768 faits en 2014) tandis que les viols sur mineurs ont grimpé, dans le même temps, de plus de 20% (de 5.751 à 6.936 faits répertoriés)". Voici ce que le quotidien "Le Figaro" a dévoilé ce mardi matin.

Le journal a décortiqué les données qu'il a pu consulter auprès des ministères de l'Intérieur et de la Justice. Il souligne cependant que ces chiffres ne représentent que " les affaires signalées aux autorités de police et transmises aux parquets." Les sondages réalisés par l'Insee auprès de victimes montrent que le taux de plainte pour viol est inférieur 10%. 

Le nombre de faits de violence commis a t'il augmenter ou les victimes sont-elles plus prompte à dénoncer ? difficile d'être catégorique mais Christophe Soulliez, directeur de l'ONDRP ( Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales) nous éclaire sur les mesures mises en place :

"L'effort de la société, de la Justice, de l'Intérieur, des associations, des collectivités locales, pour inciter les victimes à dénoncer leur tourmenteurs ne s'est jamais démenti. La présence de personnels féminin plus nombreux dans les unités de la police et de la gendarmerie aide à libérer la parole."

  • Christpohe Soullez, directeur de l'ONDRP

Géographie des infractions

Les DOM-TOM semblent être les départements les plus touchés par ce type d'atteintes, en termes de statistiques. Un viol annuel en Guyane pour 2.000 habitants en moyenne. La Guadeloupe et la Martinique ne sont pas en reste, affichant aussi un taux de signalement très élevés.

Vient ensuite Paris, avec plus de 600 viols déclarés en 2014. Cependant, compte rendu de l'importance des flux de population, Paris est un cas à part. Ce sont les secteurs ruraux qui affichent le plus d'affaires par habitants : la Sarthe, l'Orne, le Loiret ou encore l'Yonne . A l'inverse, certains départements ne comptabilisent que très peu de plaintes enregistrées comme la Haute-Corse (11 cas signalés en 2014) ou la Creuse (7 cas signalés).