Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un voilier en difficulté au large du cap Béar

samedi 1 août 2015 à 13:03 Par Sébastien Berriot, France Bleu Roussillon

Un plongeur des pompiers a dû être hélitreuillé ce samedi matin à bord d'un voilier au large du cap Béar. Le pilote s'était cassé le bras et les deux autres personnes ne savaient pas naviguer. Avec des creux de plus de quatre mètres le bateau a du se mettre à l'abris côté espagnol.

La mer était trés difficile ce matin au large du Cap Béar (photo d'illustration)
La mer était trés difficile ce matin au large du Cap Béar (photo d'illustration) © Radio France

Trois personnes étaient à bord de ce voilier de dix mètres. Un petit peu avant huit heures, l'homme qui pilote le bateau, âgé de 35 ans, fait une chute. Avec le bras cassé, impossible de naviguer. Il fait alors appel aux secours.

La mer est difficile avec des creux de plus de 4 mètres et c'est finalement l'hélicoptère de la sécurité civile qui est dépêché sur place avec à bord un plongeur des pompiers. Le blessé est évacué sur l'hôpital de Perpignan, mais le problème c'est que les deux autres personnes  qui sont à bord ne savent pas naviguer. Le plongeur est donc à nouveau hélitreuillé à bord.

Le voilier est assez loin du rivage à plus de 20 nautiques et avec la mer toujours difficile, il est compliqué de rentrer sur Port-Vendres. Le plongeur décide alors de mettre le bateau à l'abris au large, au sud du cap Béar côté espagnol. Le voilier doit ensuite être pris en charge par une vedette de la SNSM.