Faits divers – Justice

Un vol de téléphone portable serait à l'origine du meurtre de l'étudiant de Talence

Par Mathias Kern, France Bleu Gironde et France Bleu La Rochelle lundi 17 mars 2014 à 11:00

La résidence Le Prince de Guyenne, à Talence.
La résidence Le Prince de Guyenne, à Talence. © Cap. Google S.V.

Les trois jeunes de 17 à 23 ans interpellés samedi à Cognac ont reconnu les faits. Ils doivent être déférés devant un juge d'instruction à Bordeaux et seront mis en examen pour des violences ayant entraîné la mort. C'est un vol de portable qui aurait provoqué le meurtre d’un étudiant de 19 ans, à Talence, le 5 mars dernier.

Une mineure de 17 ans et deux frères jumeaux de 23 ans, originaires de Villenave d'Ornon, ont été interpellés samedi matin à Cognac près de la gare. Il semblerait qu'ils aient pris le train la semaine dernière pour une destination inconnue et sont descendus en Charente, car ils n'avaient pas de billet.

Pour un téléphone portable

Le trio s'est retrouvé en errance à Cognac. Les trois jeunes ont été appréhendés par les policiers qui les a reconduits à Bordeaux, et placés en garde à vue au commissariat central.

Les enquêteurs ont pu interroger les trois jeunes qui, selon un communiqué du parquet de Bordeaux, ont reconnu les faits. Le vol du téléphone portable de la victime semble être le mobile du meurtre de cet étudiant de 19 ans, le 5 mars dernier, en pleine rue, devant sa résidence Le prince de Guyenne, près du tram à Talence.

Le tramway bordelais, un élément essentiel dans l'enquête parce que des messages ont été diffusé jusque dans les rames. Un appel à témoins, relayé aussi sur France Bleu Gironde, qui a en partie fourni beaucoup de témoignages aux policiers dans cette affaire.

Le couteau aurait été retrouvé

Les trois jeunes en garde à vue seront déférés ce lundi devant un juge d'instruction. Ils devraient être mis en examen pour vol précédé, accompagné ou suivi de violences ayant entraîné la mort. Ce crime est punissable de la prison à perpétuité. Un mandat de dépôt a été requis à leur encontre.

L'enquête a également avancé sur le terrain avec la découverte d'un couteau il y a quelques jours dans un jardin situé à proximité du drame. Il pourrait s'agir du couteau qui a provoqué la mort de l'étudiant. C'est le premier élément matériel dans cette enquête.

Partager sur :