Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des voleurs de plaques vitrocéramiques à Avignon interpellés grâce au Bon Coin

-
Par , , France Bleu Vaucluse

Un trio de voleurs de plaques vitrocéramiques a été interpellé par la police. C'est la victime des vols qui a remonté leur piste grâce au site le Bon Coin. Ils reconnaissent les faits et comparaîtront devant la justice en mai prochain.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Noémie Guillotin

Les policiers avignonnais viennent de résoudre deux affaires de vol sur des chantiers. En décembre dernier, 20 plaques de cuisson vitrocéramique ont été volées sur un chantier de l'avenue Colchester. Le voleur recommence, 20 plaques volées au même endroit, ce mardi 16 février. Il dérobe également des outils. La victime est un cuisiniste de Nice, qui, intrigué, lance des recherches sur internet. Elles se révèlent fructueuses puisqu'il retrouve les plaques sur leboncoin.fr. 

Les voleurs retrouvés grâce à une annonce sur le Bon Coin 

En accord avec la sûreté départementale, il donne rendez-vous à la vendeuse sur le parking du centre Leclerc des Angles. La jeune femme est alors interpellée. Lors de la perquisition, les policiers découvrent à son domicile 10 plaques de cuisson et une partie des outils. Ils apprennent que son mari est plombier sur le chantier où ont eu lieu les vols.

Il est arrêté sur son lieu de travail, avec son associé, chez qui les enquêteurs saisissent le reste du butin. Les deux hommes et la femme reconnaissent les faits en garde à vue. Ils comparaîtront le 14 mai devant le tribunal correctionnel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess