Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un VTTiste blessé par un piège tendu sur une piste forestière à Arpaillargues

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Un câble a été tendu à hauteur d'homme au beau milieu d'un sentier emprunté par les amateurs de VTT, le week-end dernier. Cyril Dupuy, un VTTiste, a été blessé. Fort heureusement, il n'a été que légèrement touché au visage, mais les conséquences auraient pu être beaucoup plus graves.

Cyril Dupuy n'a été entaillé au visage que superficiellement, mais les blessures auraient pu être plus graves
Cyril Dupuy n'a été entaillé au visage que superficiellement, mais les blessures auraient pu être plus graves - Cyril Dupuy

Vous avez peut-être prévu une sortie à vélo tout terrain ce week-end. Soyez vigilants si vous empruntez des petits chemins en forêt, certaines personnes mal intentionnées tendent parfois de véritables pièges. Cette mésaventure est arrivée à Cyril Dupuy, le week-end dernier à Arpaillargues, près d'Uzès.

Alors qu'il effectuait une balade, il a heurté un câble qui avait été tendu à hauteur d'homme au beau milieu de la piste. Heureusement, Cyril n'a été que légèrement blessé au visage et son fils de 14 ans qui l'accompagnait a réussi à éviter le piège. 

Mais les conséquences auraient pu être beaucoup plus graves raconte Cyril : "C'était un câble translucide du type de ceux utilisés pour les rotofils ou un gros fil de pêche, c'est difficile à dire. Il n'a absolument pas cassé, mais la chance que j'ai eue, c'est que, d'un côté, il était attaché à un chêne, mais de l'autre à une branche moins solide et c'est elle qui a cédé. Du coup, le choc a été moins violent, mais ça a suffi à m'arrêter directement et brutalement. Le câble m'a entaillé le visage, heureusement de façon superficielle, mais si j'étais arrivé plus vite ou si la branche n'avait pas cassé, là ça n'aurait pas été pareil et ça aurait pu faire mal."

Cyril Dupuy a déposé une main courante auprès de la gendarmerie, car pour lui, ça ne fait aucun doute que ce dispositif était destiné à faire mal : "C'était vicieux parce que c'était fait pour que ça ne puisse pas se voir et pour que ça fasse tomber. C'était un véritable piège destiné à faire mal, c'est clair."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess