Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Une adolescente de 14 ans pratique un massage cardiaque sur sa mère en attendant les pompiers à Marignane

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Appelés à 10h28 ce jeudi pour un arrêt cardio-respiratoire, les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône ont conseillé par téléphone la fille de la victime qui a pratiqué sur sa mère un massage cardiaque pendant 10 minutes, évitant ainsi le décès la femme âgée de 40 ans.

Des gestes simples qui peuvent sauver une vie
Des gestes simples qui peuvent sauver une vie © Radio France - Alexandre MARCHI

Marignane, France

Très fort émoi ce jeudi matin, rue des Raumettes à Marignane. Vers 10h30, un homme appelle les pompiers, il est paniqué, sa sœur s'est effondrée dans l'appartement situé au premier étage. Il signale qu'elle n'arrive plus à respirer, qu'elle vomit et qu'elle perd connaissance, la femme de 40 ans est en arrêt cardio-respiratoire. 

Sensibilisée aux gestes de premier secours

Au téléphone le preneur d'appel demande alors à cet homme de pratiquer un massage cardiaque en attendant les secours, mais l'homme est bouleversé, incapable de pratiquer ce massage. C'est alors la fille de la victime, agée de seulement 14 ans, et qui avait été sensibilisée à l'école aux gestes de premiers secours qui  masse sa mère pendant près de 10 minutes,  jusqu'à ce que les pompiers arrivent sur place.

Une pratique pas assez répandue selon les pompiers

Ils doivent alors effectuer trois électrochocs à l'aide d'un défibrillateur avant de parvenir à faire battre de nouveau le cœur de la victime qui a été transportée vivante l’hôpital de la Timone à Marseille.

Sans l'intervention de sa fille, sans les conseils du preneur d'appel, cette femme de 40 ans serait morte.  L'espoir de survivre lui est aujourd'hui permis, même si elle demeure dans un état préoccupant au service de réanimation de la Timone.

L'adolescente est toutefois très marquée par son intervention. Les pompiers des Bouches-du-Rhône, eux, saluent le sang-froid de la jeune fille et le professionnalisme du preneur d'appel. Ils regrettent toutefois que les sensibilisations aux gestes de premiers secours ne soient pas plus répandues.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu