Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une affaire de foulard au camping devant la cour d'appel de Pau

Nabba Mohammed a été refoulée à l'entrée du camping "L'orée des bois" à Dax. La gérante est poursuivie pour discrimination. Une question de principe pour les deux femmes.

Nabba est venue à l'audience avec le foulard qu'elle porte depuis 30 ans
Nabba est venue à l'audience avec le foulard qu'elle porte depuis 30 ans © Radio France - Daniel Corsand

La cour d'appel de Pau a jugé une affaire particulière ce jeudi. Valérie Dussin, la gérante d'un camping de Dax répond de discrimination, pour avoir en novembre 2013 refusé l'accès à son camping à Nabba Mohammed, 70 ans, parcequ'elle portait un foulard autour du visage . En première instance à Dax, la gérante a été relaxée. Mais le parquet a fait appel d'où ce nouveau procès.

Une question de principe pour les deux femmes

A l'audience, les deux femmes sont toutes proches l'une de l'autre mais ne se regardent pas. Deux femmes pourtant calmes et posées. Ce jour, là à l'entrée du camping, il n'y a pas eu d'éclat de voix d'ailleurs. Tout est resté cordial. La gérante Valérie a expliqué que le règlement intérieur interdit le port du voile dans les parties communes. Nabba a refusé catégoriquement. Et tout le monde a refusé tout arrangement à l'amiable, jusqu'à se retrouver devant les juges.

"C'est comme interdire le port du béret" — L'avocat général dans ses réquisitions

C'est le parquet qui a fait appel de la relaxe de la gérante. Et au procès son représentant a expliqué : "ce qui n'est pas interdit par la loi est autorisé . Le foulard de Nabba est légal. C'est le règlement intérieur du camping qui ne l'est pas . Comme on ne peut pas interdire le port du béret ". 

Mais il ajoute: "Valérie n'est pas raciste. Elle n'a pas mesuré les conséquences ". C'est un dossier de peu d'envergure sur un sujet fondamental. Donc il a demandé une peine de principe : une amende avec sursis.

"Ca fait 25 ans que nous faisons du camping, je n'ai jamais eu d'humiliation". — Nabba Mohammed

La cour rendra sa décision le 2 juillet.

Nabba et son mari dans la salle des pas perdus
Nabba et son mari dans la salle des pas perdus © Radio France

Nabba a vécu ce refus comme une humiliation

Choix de la station

À venir dansDanssecondess