Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une femme poignardée en pleine rue à Sury-le-Comtal

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Une femme a reçu plusieurs coups de couteau mercredi en fin de journée à Sury-le-Comtal (Loire). L'auteur de l'agression, qui a été interpellé et placé en garde à vue, a été hospitalisé en soins psychiatriques.

Les faits se sont déroulés à Sury-le-Comtal (illustration)
Les faits se sont déroulés à Sury-le-Comtal (illustration) © Maxppp -

Sury-le-Comtal, France

Une femme de 24 ans a été poignardée à Sury-le-Comtal mercredi soir par un homme ivre. Elle a été hospitalisée dans un état grave, mais  ses jours ne sont plus en danger. Le suspect est lui désormais en établissement psychiatrique : l'état mental de cet homme de 59 ans ne permettait pas de le maintenir en garde à vue. 

La victime agressée devant ses enfants

Mercredi en fin de journée, ce quinquagénaire erre dans les rues de Sury-le-Comtal après avoir beaucoup bu. Sans raison apparente, il s'en prend à deux hommes qu'il croise, heureusement sans les blesser. Il commet ensuite une deuxième agression, vers 18h30, contre une femme voilée. Il lui porte plusieurs coups de couteau, sous les yeux de son conjoint et de ses enfants. 

La mère de famille est gravement blessée, mais selon les dernières nouvelles, ses jours ne sont plus en danger Le procureur de la République de Saint-Étienne précise que "l'agression n'a pas a priori de connotation religieuse et que le passage à l'acte de l'auteur est totalement incompréhensible". La violence ne s'arrête pas là, puisque l'auteur de l'agression tente de s'en prendre aux gendarmes qui viennent pour l'interpeller. Les militaires sont obligés d'utiliser un pistolet à impulsion électrique pour neutraliser le quinquagénaire. Les gendarmes de la Loire se sont écho de l'interpellation sur leur page Facebook jeudi matin :

Choix de la station

France Bleu