Faits divers – Justice

Une amende de 3.500 euros pour avoir traversé une zone maritime interdite

Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon lundi 2 mars 2015 à 17:55

Retour des pêche en Méditerranée (illustration)
Retour des pêche en Méditerranée (illustration) © MaxPPP

Le dernier grand chalutier du département a été condamné pour être passé avec son bateau de pêche au large de Canet-en-Roussillon en février 2013. A l'époque, la zone était interdite. On menait des investigations après le crash d'un Airbus A320.

Gabriel Diaz, le dernier patron pêcheur du département installé à Port-Vendres, n'aurait jamais dû passer au large de Canet-en-Roussillon le 11 février 2013. La zone maritime était interdite. 

C'est l'endroit où un Airbus A320 s'était abîmé en mer en novembre 2008. Pour les besoins de l'enquête et pour éviter de déplacer des débris de l'appareil, la pêche au chalut y a été interdite pendant plusieurs années.

Les avocats de Gabriel Diaz ont plaidé plusieurs nullités. Si l'enquête n'était officiellement pas close par un document officiel du procureur, les investigations étaient terminées depuis bien longtemps. Le balisage avait même été enlevé. 

Le pêcheur n'a pas intentionnellement voulu enfreindre la loi . La preuve, il est au service de celle-ci en accueillant des jeunes délinquants pour les réinsérer.  

"C'est une peine lourde" estime maître Fiona Gil. Elle pourrait faire appel de ce jugement

Procès chalutier / Avocate

Il y a un an, un pêcheur audois, qui avait jeté ses filets dans cette même zone interdite en 2011, avait écopé de 10.000 euros d'amende. Mais lui avait plutôt tendance à bafouer la loi, avec pas moins de huit condamnations à son palmarès, pour non respect de la réglementation maritime.