Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une amende de 750 euros pour outrage sexiste à Amiens

-
Par , , France Bleu Picardie

Un homme de 61 ans, chauffeur de poids lourds à été condamné ce mardi 23 février à 750 euros d'amende par le tribunal de police d'Amiens pour avoir insulté une femme de ménage le 26 mars 2019.

Le palais de justice d'Amiens
Le palais de justice d'Amiens © Radio France - Elodie Touchais

Un homme de 61 ans, chauffeur de poids lourds chez Suez à Amiens a été condamné ce mardi 23 février à 750 euros d'amende par le tribunal de police d'Amiens pour avoir insulté une femme de ménage le 26 mars 2019. C'est la peine maximale prévue pour cette infraction. C'est la première fois que le tribunal de police d'Amiens juge de tels faits depuis la mise en oeuvre de la loi  Schiappa du 3 août 2018 sur les outrages sexistes. L'homme, délégué du personnel, est accusé d'avoir dit " tu as des mollets aussi gros que ma bite, tu es à la bonne hauteur pour me sucer". La victime de 32 ans qui fait le ménage dans la même entreprise a déposé plainte. La direction de Suez l'a mis à pied pendant 5 jours. 

En 2016 déjà, le mis en cause avait eu des propos très déplacés envers la victime. Une main courante avait alors été déposée. L'homme jugé coupable d'outrage sexiste devra faire un stage de lutte contre le sexisme et de sensibilisation à l'égalité homme-femme. Il devra payer 150 euros de dommages et intérêts à la victime. 

Dans la Somme, 19 infractions sexistes ont été signalées depuis la mise en oeuvre de la loi de 2018, 2650 en France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess