Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une Angoumoisine de 34 ans poignardée à plusieurs reprises par son ex-mari

lundi 25 juin 2018 à 19:22 Par Mélanie Domange, France Bleu La Rochelle, France Bleu Poitou et France Bleu

Une Angoumoisine de 34 ans est entre la vie et la mort au CHU de Poitiers. Son ex-mari l'a poignardée à plusieurs reprises samedi soir. Il est incarcéré pour tentative d'assassinat. La jeune femme était victime de violences conjugales depuis plusieurs années.

La femme de 34 ans était accompagnée depuis août 2017.
La femme de 34 ans était accompagnée depuis août 2017. © Maxppp - Christophe Petit Theron

Angoulême, France

L'agression a eu lieu samedi, vers 21 heures, dans le centre-ville d'Angoulême. La victime, 34 ans, remonte dans sa voiture, à quelques pas de chez elle. A l'intérieur du véhicule : sa fille de 12 ans et une amie de celle-ci. L'ex-mari, un homme de 41 ans, arrive et casse les vitres de la voiture, selon Anne-Laure Willaumez, adjointe au maire d'Angoulême, et vice-présidente du CCAS, le centre communal d'action sociale. La jeune femme reçoit plusieurs coups de couteau. Son pronostic vital, ce lundi, est toujours engagé selon le parquet d'Angoulême.

Le mis en cause est arrêté quelques heures plus tard, en dehors de la ville. Il est mis en examen, ce lundi soir, pour tentative d'assassinat.

Mise à l'abri et épaulée

Cette mère de 3 enfants était accompagnée depuis août dernier par le CCAS, le centre communal d'action sociale et par sa structure Parenthèse, qui s'occupe des femmes battues. C'est un travailleur social qui a donné l'alerte. Venu pour monter un dossier avec le couple, il a remarqué que la femme a des bleus sur le corps. La victime a pu être hébergée et épaulée. Hounia était encore suivie. Tout le monde à Parenthèse parle d'une "personne lumineuse".

Déjà condamné une dizaine de fois

Son ex mari, lui, a un lourd casier judiciaire. Il a une dizaine de condamnations dans des affaires de stupéfiants, alcool, séjours irréguliers. Et une seule procédure en cours pour violences conjugales. Le quadragénaire a fait appel de sa condamnation.

Il devait être expulsé vers l'Algérie. Il avait été placé en centre de rétention à Bordeaux. Hounia avait reçu un coup de fil pour la prévenir. Mais le quadragénaire avait engagé une nouvelle procédure judiciaire, le juge des libertés l'avait donc libéré le 15 juin. Cette fois, personne n'a prévenu Hounia.

Marlène Schiappa au chevet d'Hounia

Selon nos informations, la secrétaire d'Etat se rendra au chevet d'Hounia ce mardi après-midi au CHU de Poitiers. En novembre dernier, Marlène Schiappa, venue à Angoulême, avait accordé en urgence à Hounia un titre de séjour, vu sa situation et les violences qu'elle avait subies.