Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une arme factice retrouvée dans une voiture près de la maison de retraite de Montferrier-sur-Lez

vendredi 25 novembre 2016 à 9:37 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu

Les recherches continuent pour retrouver le forcené qui a tué une employée de la maison de retraite de Montferrier-sur-Lez, près de Montpellier. Un fusil mitrailleur factice a été retrouvé dans une voiture près de l'établissement.

Policiers aux abords de la maison de retraite des Missions africaines à Montferrier-sur-Lez
Policiers aux abords de la maison de retraite des Missions africaines à Montferrier-sur-Lez © Maxppp -

Montferrier-sur-Lez, France

La traque a repris ce vendredi matin pour tenter de retrouver le forcené qui a tué jeudi soir une employée de la maison de retraite des Missions africaines à Montferrier-sur-Lez (Hérault).

Une centaine de gendarmes sont mobilisés pour ratisser le parc de la maison de retraite et les alentours, mais aussi plus largement toute la commune. Avec le jour et la pluie qui a cessé, ces recherches deviennent plus faciles.

Une arme factice retrouvée

Ce vendredi matin, les gendarmes ont découvert une arme factice dans une voiture non loin de la maison de retraite, un fusil mitrailleur particulièrement bien imité. Depuis jeudi soir, certaines sources affirmaient en effet que le forcené était armé d'un fusil en plus de son couteau.

Cette voiture et cette arme pourraient donner de précieux éléments aux enquêteurs sur l'identité du meurtrier, si tant est qu'elles lui appartiennent évidemment.

L'hélicoptère mobilisé pendant deux heures dans la nuit de jeudi à vendredi avec un énorme projecteur a aussi repris ses rotations. Des barrages sont toujours en place, avec des contrôles systématiques des automobilistes qui passent dans le secteur.

La piste terroriste n'est pas privilégiée

Les gendarmes ne savent pas qui ils recherchent, quel est le profil de cet homme qui a fait irruption dans l'EHPAD avec une cagoule et un couteau, mais la piste terroriste n'est pas privilégiée.

Il a ligoté et bâillonné une employée et une aide soignante. L'une d'elles a réussi à se défaire de ses liens pour donner l'alerte, mais sa collègue a elle été froidement tuée à coups de couteau.

Les pensionnaires de la maison de retraite sont eux sains et saufs. Ils ont été évacués jeudi soir le temps de fouiller le bâtiment de fond en comble, mais ont pu regagner leurs chambres ce vendredi matin. Il s'agit essentiellement de prêtres missionnaires. L’archevêque de Montpellier, monseigneur Carré, s'est rendu sur place pour leur apporter son soutien.

Quant au maire de Montferrier, il a réuni une cellule de crise ce vendredi matin pour voir si des mesures complémentaires doivent être prises dans sa commune.