Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une arnaque au faux ventre de grossesse à Grenoble

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Une femme de 24 ans qui avait caché des vêtements volés dans un faux ventre de grossesse a été interpellée ce lundi aux Galeries Lafayette à Grenoble (Isère). Elle avait glissé les vêtements dans un saladier placé sur son ventre pour faire croire à une grossesse.

Une femme de 24 ans, qui faisait croire qu'elle était enceinte, a été interpellée lundi 22 avril à Grenoble, avec des objets volés sous son faux-ventre.
Une femme de 24 ans, qui faisait croire qu'elle était enceinte, a été interpellée lundi 22 avril à Grenoble, avec des objets volés sous son faux-ventre. © Maxppp - -

Grenoble, France

C'est ce qu'on appelle "l'arnaque au faux ventre de grossesse". Une femme de 24 ans, qui paraissait enceinte, a été interpellée dans le magasin "Galeries Lafayette" au centre ville de Grenoble (Isère) le lundi de Pâques. Au moment de passer les caisses, les portiques de sécurité ont sonné. Les agents de sécurité ont décidé d'intervenir, mais la suspecte leur a craché dessus et a refusé de se laisser faire. Ils ont appelé la police en renfort.

450 euros de vêtements de marque volés dans le ventre

La policière chargée de la fouille croyait palper une femme enceinte, au vu de son gros ventre. Elle a découvert un saladier en inox sous ses vêtements ! Elle y avait glissé des vêtements Lacoste d'une valeur de 450 euros qui portaient encore leurs antivols, d'où le déclenchement des portiques. 

La  jeune femme, née à Grenoble mais qui habite Nîmes, était déjà connu des services de police pour des faits de vols. Des vols commis sans l'astuce du saladier, ou bien elle ne s'était pas encore fait attraper. De mémoire de policier grenoblois, on n'avait jamais vu ça !

Choix de la station

France Bleu