Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une arnaque au rachat de crédit à la consommation mise au jour par les policiers de Toulon

-
Par , France Bleu Provence

Les policiers de la Sûreté départementale de Toulon viennent de mettre en lumière une arnaque au rachat de crédits à la consommation. Deux jeunes femmes étaient chargées de trouver des victimes pour le compte d'une société basée au Portugal. Elles ont été placées en garde à vue ce mardi.

Les deux jeunes femmes ont été entendues dans les locaux de la Sureté départementale à Toulon
Les deux jeunes femmes ont été entendues dans les locaux de la Sureté départementale à Toulon © Radio France - Christelle MARQUES

Les arnaqueurs rivalisent d'imagination. L'affaire mise au jour par les enquêteurs de la Sûreté départementale de Toulon en est un bel exemple après l'interpellation dans la métropole toulonnaise de deux jeunes femmes ce mardi. Elles ont été placées en garde à vue pour leur implication dans une escroquerie aux prêts qui aurait commencé en 2019. Elles opéraient sous couvert d'une fausse société basée au Portugal, dirigée par un individu. Pour l'instant, trois victimes ont été recensées, pour un préjudice de 70.000 euros. Mais la liste risque fort de s'allonger et le préjudice de s'alourdir.

Les victimes sont au début passées par un organisme classique de prêt bancaire, parce qu'elles se sont retrouvées face à des difficultés financières. Mais comme cela semblait être plutôt passager, elles ont fait le choix de frapper à la porte des organismes de prêts à la consommation. Les prêts y sont, en effet, plus faciles. Mais les taux sont aussi plus élevés. C'est en jouant sur cette corde sensible que l'escroc les a harponnées. 

Sexe et Argent

Il a missionné deux jeunes femmes chargées de partir à la chasse des débiteurs sur des sites de rencontres. De discussions en discussions, les victimes se sont laissé aller à quelques confidences, se sont livrées. Et le piège s'est refermé. L'escroc n'avait plus qu'à contacter les malheureux et comme un sauveur, leur proposait un prêt à un taux beaucoup plus intéressant. 

Il s'engageait bien sûr à rembourser le premier organisme. Et comme la confiance s'était installée, les débiteurs ont accepté, contractant ainsi un nouveau prêt, en apparence moins lourd. Sauf qu'au final, le premier emprunt n'a jamais été remboursé. Et les malheureux se sont retrouvés avec deux crédits à rembourser. 

Les deux jeunes femmes en garde à vue ont expliqué qu'elles servaient aussi d'intermédiaires pour faire transiter l'argent. Un service qui leur rapportait 2000 euros à chaque victime. Des victimes qui pourraient être beaucoup plus nombreuses car l'escroc agissait sur toute la France. Les enquêteurs s'attendent donc à voir la liste des escroqués s'allonger, et le préjudice grimper considérablement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess