Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une association de Saint-Martin-de-Crau dénonce l'abandon de munitions à ciel ouvert

mercredi 26 août 2015 à 6:00 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence

L'association Agir pour la Crau publie des photos édifiantes d'obus abandonnés sur le site de la société SIMT qui a fermé en 2006 à Saint-Martin-de-Crau. L'association dénonce la passivité de l'Etat. La préfecture des Bouches-du-Rhône affirme que des solutions sont à l'étude.

De vieux obus abandonnés à Saint-Martin-de-Crau
De vieux obus abandonnés à Saint-Martin-de-Crau

L'association Agir pour la Crau dénonce la passivité des autorités concernant l'abandon de plusieurs dizaines d'obus sur le site de la SIMT (Société industrielle de matériel et de travaux) à Saint-Martin-de-Crau (Bouches-du-Rhône).

Il s'agit d'une ancienne usine spécialisée dans le retraitement des armes située à la Carougnade sur 32 hectares. Le journal la La Provence révélait en mai dernier que ces munitions n'étaient toujours pas retraitées et que le risque de pollution était réel.

La SIMT a fermé en 2006. "En 2013, le gérant avait été condamné à la remise en état des lieux ", souligne Pascal Pacaud, de l'association citoyenne indépendante de défense de l'environnement dans la Crau. Une partie a été évacuée mais il en reste encore sur place.

Des munitions dangereuses?

Ces obus datant de la Première Guerre mondiale peuvent encore servir même si la poudre n'est pas dangereuse , indique l'association de défense de l'environnement. Par ailleurs des "obus au phosphore ont été enterrés au-dessus des nappes phréatiques, ce qui laisse craindre une contamination de l'eau ".

Explosifs abandonnés sur un site de Saint-Martin-de-Crau depuis 13 ans

 

La préfecture des Bouches-du-Rhône explique qu'elle "étudie toujours des solutions " sans plus de précisions.