Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux assistantes maternelles sauvent un enfant de 4 ans de l'étouffement à Simiane

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Ce mardi midi, un enfant de quatre ans de l'école maternelle Edouard-Labeille de Simiane (Bouches-du-Rhône) s'est étouffé avec un morceau de viande à la cantine. Il a été sauvé in extremis par deux ATSEM qui lui ont prodigué la méthode Heimler, qui consiste à appuyer sur le thorax.

Les pompiers sont intervenus dans la nuit de samedi à dimanche.
Les pompiers sont intervenus dans la nuit de samedi à dimanche. © Radio France - Victor Vasseur

Grosse frayeur ce mardi midi à la cantine de l'école maternelle Edouard-Labeille de Simiane, dans les Bouches-du-Rhône. Un enfant de quatre ans s'est étouffé avec un morceau de viande qui a complètement bloqué sa respiration. Il serait mort sans la rapidité de réactions de deux "tatas" de l'école. Les deux assistantes maternelles ont immédiatement réagi en voyant l'enfant s’étouffer, essayant de vomir sans y parvenir.

Les bons réflexes des héroïnes

Elles ont alors pratiqué la méthode Heimlich qui consiste à appuyer sur le thorax de la victime en état d’asphyxie. C'est un geste qu'il fallait oser et maîtriser puisqu'il ne fonctionne qu'en cas d'obstruction totale, et qui peut s'avérer dangereux si l'obstruction n'est que partielle.

Elles sont donc parvenues à faire ressortir la boulette de viande. Cependant, l'enfant s'est alors évanoui. Les deux ATSEM l'ont ensuite transporté à l'infirmerie afin de prodiguer à la fois un massage cardiaque et du bouche-à-bouche jusqu'à ce qu'il recouvre conscience.

Le garçon sauvé

À l'arrivée des secours, l'enfant de quatre ans a repris conscience, mais il serait mort si les réflexes n'avaient pas été les bons, confirme Joel Fabbri, médecin pour les pompiers des Bouches-du-Rhône : "Le cerveau ne peut vivre sans oxygène que trois minutes maximum, elles ont vraiment eu le bon réflexe."

L'enfant a ensuite été transporté vers l'hôpital de La Timone à Marseille, conscient, afin de subir des examens complémentaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess