Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une bagarre entre Turcs et Kurdes pro-PKK devant la mosquée de Marignane fait six blessés légers

-
Par , France Bleu Provence

Une bagarre a éclaté vendredi en début d'après-midi à Marignane devant la mosquée de la commune gérée par une association turque. Des militants kurdes ont tenté de rentrer à l'intérieur. Selon la préfecture de police, six personnes ont été légèrement blessés. Deux manifestants ont été interpellés.

Une bagarre entre Turcs et Kurdes fait six blessés légers à Marignane.
Une bagarre entre Turcs et Kurdes fait six blessés légers à Marignane. © Maxppp

Marignane, France

De violents affrontements ont éclaté vendredi vers 13 heures à Marignane, devant la mosquée, entre des Turcs et des Kurdes partisans du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) opposé au président turc Recep Tayyit Erdogan.

Six blessés légers et deux interpellés

Le lieu de culte géré par une association turque a été le théâtre d'un rixe avec près de 200 personnes au plus fort des affrontements. Cette bagarre générale a fait six blessés légers, selon la préfecture de police des Bouches-du-Rhône. Par ailleurs, deux personnes ont été interpellées.

"Des affiches provocatrices" selon la communauté turque.

Vendredi, en début d'après-midi, des militants kurdes collaient à Marignane des affiches hostiles au président Erdogan, des affiches jugées provocatrices pour la communauté turque. Arrivés à hauteur de la mosquée où se trouvaient des Turcs, certains d'entre eux ont tenté de pénétrer dans le lieu de prière. Les affrontement ont alors commencé. Certains manifestant étaient munis de barres de fer.

Des grenades lacrymogènes et des balles en caoutchouc

La police de Marignane arrivée sur place, a séparé les manifestants en faisant usage de six grenades lacrymogènes. Elle a également utilisé une grenade assourdissante. Les policiers ont dû également tirer des balles en caoutchouc.