Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bagarre générale entre 150 clients de boîtes de nuit à Juan-les-Pins, trois policiers blessés

-
Par , , France Bleu Azur, France Bleu

Une bagarre générale avec 150 clients de boîtes de nuit a éclaté dans la nuit de vendredi à samedi à Juan-Les-Pins. Il a fallu des renforts de police et des grenades lacrymogène pour calmer tout le monde. Trois policiers sont blessés.

Illustration police
Illustration police © Radio France - Guillaume Chhum

Juan les Pins, Antibes, France

C'est une rixe très violente qui s'est produite à la Pinède de Juan-Les-Pins. Ce samedi aux alentours de 5 heures du matin, c'est la sortie des boîtes de nuit, de nombreux clients sont ivres selon la police. Deux groupes d'une quinzaine de fêtards se forment, ils commencent à se battre et à se donner des coups. D'autres se joignent à la castagne, un des bagarreurs frappe un policier et lui fracture le tibia. Un CRS reçoit un coup de poing au visage, il a les dents cassées et un autre policier se retrouve avec un genou blessé. Des individus se ruent sur les policiers en hurlant "niquez-les !" 

Des renforts de police de Cannes et Cagnes pour en venir à bout

Il faudra au final treize agents de police et CRS mais aussi des renforts de Cannes et Cagnes, des grenades lacrymogènes et une grenade de désencerclement (qui ne s'est finalement pas déclenchée) pour arrêter tout le monde. Trois clients sont interpellés, dont l'auteur des coups sur le tibia des policiers. 

Choix de la station

France Bleu