Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une bande de cambrioleurs interpellée dans le secteur de Chinon

vendredi 17 novembre 2017 à 11:39 Par Camille Labrousse, France Bleu Touraine

Cinq cambrioleurs âgés de 19 à 62 ans ont été interpellés dans le Chinonnais après 55 cambriolages et 22 vols de voiture. Ils s'attaquaient surtout à des entreprises de plomberie ou d'électricité.

La compagnie de gendarmerie de Chinon enquête depuis des mois sur ces cambriolages en série
La compagnie de gendarmerie de Chinon enquête depuis des mois sur ces cambriolages en série - Photo d'illustration

Chinon, France

Une bande de cambrioleurs en série a été interpellée mardi matin dans le Chinonais, après un long travail d'enquête de la gendarmerie. Les cinq cambrioleurs ont sévi depuis le début de l'année en Indre-et-Loire mais aussi dans le Maine et Loire, la Sarthe et la Vienne. Ils s'en sont pris à des entreprises de plomberie ou d'électricité mais pas à des résidences particulières. En tout, les gendarmes ont comptabilisé 55 cambriolages à leur actif, pour un montant, au moins, de 187 000 euros, ainsi que 22 vols de voitures.

Les voleurs sont âgés de 19 à 62 ans, quatre d'entre eux sont plutôt jeunes et résident dans les secteurs de Chinon et Saumur. Sur les cinq interpellés, quatre ont été écroués et une information judiciaire a été ouverte.

La compagnie de gendarmerie de Chinon, appuyée par le groupement de gendarmerie d'Indre-et-Loire enquêtaient depuis maintenant plusieurs mois, comme l'explique le Commandant Le Goff.

On y travaillait depuis le début de l'année. Il fallait mettre un terme à leurs agissements. Les commerçants sont très marqués par ce genre de méfaits.