Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une bande de filles arrêtée pour une agression à Bourges

mardi 26 janvier 2016 à 18:41 Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry

Cinq jeunes filles, dont trois mineurs, ont été arrêtées lundi à Bourges. Elles sont accusées d'avoir agressé une autre jeune femme, pour une histoire de jalousie.

Police (image d'illustration)
Police (image d'illustration) © Radio France - Oanna Favennec

Bourges, France

Tout serait parti d'une simple histoire de jalousie amoureuse : le petit ami de la victime serait en fait l'ex de l'une des meneuses de la bande. La jeune femme, âgée de 20 ans, aurait d'abord été victime d'un harcèlement en règle sur les réseaux sociaux. Puis, l'une des filles de la bande lui aurait fixé un rendez vous. La jeune femme s'y rend, sans se douter qu'il s'agit d'un guet-apen. La bande de cinq jeunes filles l'attend, elles lui auraient volé son portable puis l'auraient poussée dans une voiture.

La jeune femme est emmenée sur une zone isolée dans l'agglomération de Bourges, à Fussy. Là, elle aurait été rouée de coup. Finalement relâchée, la bande, qui aurait filmé la scène, l'aurait menacée si elle s'avisait d'en parler. Elle s'en sort avec trois jours d'ITT

La jeune victime a finalement déposé plainte ce lundi. Les jeunes filles, âgées de 15 à 18 ans, ont été interpellées. Deux d'entre elles, majeures, sont convoquées devant le tribunal de grande instance en juin. Les trois autres, mineurs, comparaitront en mai devant le tribunal pour enfant.