Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Arrêtés par la gendarmerie à Biarritz, ils volaient du matériel dans des entreprises

Depuis des mois, les trois hommes écumaient les Pyrénées-Atlantiques et les Landes afin de dérober du matériel de valeur dans des entreprises ou des entrepôts. Ils ont été interpellés ce mercredi à Biarritz.

Le butin retrouvé dans le fourgon intercepté à Biarritz
Le butin retrouvé dans le fourgon intercepté à Biarritz © Radio France - PN

Trois hommes ont été interpellés mercredi 8 janvier au péage autoroutier de la Négresse à Biarritz. Dans leur fourgon : du matériel de valeur dérobé dans plusieurs sites des Pyrénées-Atlantiques et des Landes. 

C’est en septembre dernier que les brigades de recherche de Bayonne et Dax ont commencé leur enquête, alertées par de nombreuses plaintes de chefs d'entreprises. Le scénario, identique à chaque fois : des outils et du matériel coûteux dérobés, en pleine nuit. Des opérations ciblées lors desquelles, les voleurs prennent la peine d'obstruer les fenêtres pour ne pas se faire remarquer. 

Butin estimé à plusieurs centaines de milliers d'euros

En milieu de semaine, les gendarmes autoroutiers passent à l'action : ils interceptent le fourgon au péage de Biarritz - la Négresse. À bord, trois hommes : un Guinéen de 32 ans en situation irrégulière et deux Roumains âgés de 27 et 34 ans. Ils se rendaient en Espagne.

À bord du véhicule, leur dernier butin dérobé dans la nuit à Bardos. Des entreprises de Briscous, Urt et Hasparren ont également été victimes de cette bande, qui aurait une quinzaine de faits à son actif. Le montant total du butin s'élèverait à plusieurs centaines de milliers d'euros. À destination, sans doute, des pays de l’est de l’Europe : des tronçonneuses, des ateliers portatifs, des matériels électroniques, etc.

Les trois individus ont été placés en garde à vue et devraient être présentés à la justice ce samedi. Le parquet de Bayonne, qui salue le travail d’enquête des gendarmes, va demander leur placement en détention préventive.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu