Faits divers – Justice

Une boulangerie vandalisée dans le quartier Planoise de Besançon

Par Dimitri Imbert, France Bleu Besançon lundi 24 juillet 2017 à 18:06

Une vingtaine de jeunes ont investi la boulangerie vers 6 heures et demi du matin pour réclamer des sandwiches avant de tout renverser sur leur passage.
Une vingtaine de jeunes ont investi la boulangerie vers 6 heures et demi du matin pour réclamer des sandwiches avant de tout renverser sur leur passage. - Capture d'écran Google street view

Une vingtaine de jeunes ont investi tôt ce dimanche matin une boulangerie du quartier Planoise de Besançon. Ils ont notamment volé des viennoiseries et tout renversé dans ce commerce situé sur l'avenue Ile de France. Certains auraient même filmé la scène.

Nouvel épisode de violence dans le quartier Planoise de Besançon. Une boulangerie du secteur Ile de France a été vandalisée par une bande de jeunes ce dimanche matin. Les deux vendeuses de l'établissement ont été choquées par cet épisode plutôt violent.

Ils ont tout renversé sur leur passage

Il est 6 heures et demi du matin, juste avant l'ouverture. Une vingtaine de jeunes, manifestement alcoolisés et peut-être de retour de boîte de nuit, commencent à frapper à la vitrine. Ils veulent des sandwiches maintenant, tout de suite. Une vendeuse leur dit de se calmer mais comme on ne leur ouvre pas assez vite, certains entrent par la porte de derrière et la bande investit la boutique. Une fois à l'intérieur ils crient au scandale, en profitent pour s'emparer des sandwiches, ils mettent aussi la main sur du pain des viennoiseries et des boissons. Ensuite, ils renversent tout sur leur passage avant de prendre la fuite.

Les deux vendeuses, une étudiante de 20 ans et l'autre âgée d'une trentaine d'années, n'ont pas été victimes de brutalités physiques. Mais toutes deux restent bien évidemment traumatisées par l'épisode. Un élément les choque encore plus : certains de ces jeunes ont filmé la scène avec leur téléphone portable, sans doute pour la mettre en ligne sur Snapchat. Les deux gérants de la boulangerie n'ont pas encore porté plainte, mais ils devraient le faire dans les jours à venir.