Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Une Bretonne fait partie des victimes du crash d'avion en Ethiopie

lundi 11 mars 2019 à 12:58 - Mis à jour le lundi 18 mars 2019 à 17:29 Par Benjamin Bourgine, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique et France Bleu

L'organisation AECO annonce la nouvelle qui est également confirmée par la mairie de Querrien, l'une des victimes du crash du vol ET 302 est bien la Bretonne Sarah Auffret, originaire du Finistère.

La bretonne  Sarah Auffret, l'une des membres d'AECO décédée dans le crash du vol ET 302 d'Ethiopian Airlines
La bretonne Sarah Auffret, l'une des membres d'AECO décédée dans le crash du vol ET 302 d'Ethiopian Airlines - AECO

Querrien, France

MISE A JOUR :

Une campagne de financement, en hommage aux combats et aux causes défendues par Sarah Auffret est à retrouver ici sur ce lien.

"Je viens d'avoir son papa longuement au téléphone". Le maire de Querrien, Jean-Paul Lafitte confirme la nouvelle du décès de Sarah Auffret. La Bretonne d'origine allait fêter ses 35 ans au mois de juin prochain. Elle travaillait pour le groupe AECO, un groupement d'opérateur de croisières en Arctique où elle occupait depuis mai 2018 un poste de spécialiste de l'environnement

Une vraie globe-trotteuse

"C'était une globe-trotteuse" confirme le maire de la commune finistérienne. Sarah avait aussi vécu au Japon. En décembre dernier, elle était revenue dans sa commune d'origine, Querrien, où elle avait donné une soirée-conférence au bar l'Hermine à propos de la pollution des mers par le plastique. La responsable du bar en question se souvient très bien de la soirée, "c'est sa famille qui nous avait parlé d'elle et de son parcours. Elle avait donné une super conférence".

Conscience environnementale

C'est justement à ce propos, la pollution des mers, qu'elle se rendait à Nairobi, au Kenya, via l'Ethiopie. Elle allait participer à l'assemblée des Nations Unies pour l'environnement, cette semaine. Au sein de l'AECO elle prenait part à la campagne internationale Clean Seas, pour combattre la présence de plastique dans les océans.

Ses collègues de travail, ses proches et les gens qui l'ont croisée sur le terrain décrivent tous une personne très passionnée et qui leur laisse un excellent souvenir.