Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une cellule psychologique mise en place après le décès du jeune footballeur à Beaucourt

lundi 20 novembre 2017 à 17:55 Par Soisic Pellet, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu

Au lendemain du décès d'un jeune garçon de 8 ans pendant un tournoi de football en salle à Beaucourt, les clubs présents et le district du Doubs-Territoire de Belfort ont décidé de réagir. Une cellule psychologique va être mise en place pour les enfants témoins du drame, tous âgés d'environ 9 ans.

Une psychologue a été choisie pour accompagner les jeunes footballeurs présents lors du tournoi.
Une psychologue a été choisie pour accompagner les jeunes footballeurs présents lors du tournoi. © Maxppp - -

Beaucourt, France

Le drame s'est produit dimanche à Beaucourt. Merwane, âgé de 8 ans, a succombé à un arrêt cardiaque alors qu'il jouait un match de football en salle. Les secours sont intervenus mais n'ont pas pu le réanimer. Désormais, ce sont les enfants témoins de la scène qu'il faut accompagner.

Une cellule psychologique va être mise en place

Trois clubs étaient présents pendant ce tournoi réservé au moins de 9 ans : l'US Sochaux, le club de Beaucourt et l'ASDAM (Association Sportive Danjoutin Andelnans Meroux). Cela veut donc dire des dizaines de jeunes enfants, joueurs ou spectateurs, qui ont assisté à la mort du petit garçon. "Les enfants posent beaucoup de questions, cherchent à comprendre, en parlent chez eux" raconte André Schnoebelen, le président du district du Doubs et du Territoire de Belfort. Un suivi psychologique a donc été décidé.

Mercredi après-midi, une psychologue est donc attendue dans chaque club, à l'heure de l'entraînement hebdomadaire.

Ces jeunes joueurs, qui étaient présents à ce moment-là, sont marqués et traumatisés" - André Schnoebelen, président du district du Doubs

Des matchs annulés le week-end prochain

Le jeune garçon était licencié à l'US Sochaux depuis la rentrée. Le président du club, Jean-Pierre Cretenet, souhaite que les matchs prévus ce week-end soient annulés, en dehors de son équipe première. La décision du district devrait être connue demain soir, au terme d'une réunion prévue par l'instance. Un possible hommage devrait également être évoqué.

A Bethoncourt, où Merwane habitait, le maire Jean André a lui décidé de ne rien faire pour le moment. Il souhaite laisser "du répit à la famille". Mais ses camarades de classe, à l'école Nelson Mandela, ont la possibilité de rencontrer eux aussi un psychologue s'ils le veulent.