Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une centaine de manifestants et d'élus pour dire "non à la fermeture de la gare de Pertuis"

samedi 9 décembre 2017 à 16:26 Par Nina Valette, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse

Plus de train en gare de Pertuis pendant au moins 4 ans. La SNCF l'explique par un besoin de modernisation de la voie "Marseille-Gardanne-Aix-en-Provence". Une décision qui ne passe pas chez les voyageurs et les élus des Bouches-du-Rhône et de Vaucluse mobilisés ce samedi.

Les maires et voyageurs refusent de voir fermer les lignes ferroviaires en gare de Pertuis.
Les maires et voyageurs refusent de voir fermer les lignes ferroviaires en gare de Pertuis. © Radio France - Nina Valette

Pertuis, France

"C'est la mort du service public" répètent les élus et les manifestants. Des hommes et des femmes de droite, de gauche, la CGT,  le député Julien Aubert, des voyageurs, ce samedi en gare de Pertuis les opinions politiques n'avaient pas d'importances. Tous étaient là pour éviter la fermeture des lignes ferroviaires à la gare de Pertuis (Vaucluse). Une fermeture qui devrait durer au moins quatre ans. Une décision que la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et la SNCF justifient par des travaux de modernisation de la voie Marseille-Gardanne-Aix-en-Provence. 

Elus des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse cote à cote.  - Radio France
Elus des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse cote à cote. © Radio France - Nina Valette

Et dans la foule l'incompréhension est totale. Roger Pellenc, le maire de Pertuis, est scandalisé : " Pourquoi fermer les voies pendants 4 ans alors que les travaux vont durer seulement 2 mois  ? Et pourquoi supprimer les lignes dès le 10 décembre?" Pour les manifestants, cette fermeture "provisoire" va devenir définitivement. Pascale est justement à la caisse pour acheter un billet. Cette vauclusienne doit finalement prendre un billet de bus. "C'est du foutage de gueule. Du provisoire qui va durer 4 ans ? C'est du foutage de gueule ! Comment aller à Marseille ou Aix, le matin ?! Comment arriver à l'heure au travail ? C'est impossible en voiture ! Alors en bus n'en parlons pas..."

Les élus et les voyageurs contre la fermeture de la gare de Pertuis  - Radio France
Les élus et les voyageurs contre la fermeture de la gare de Pertuis © Radio France - Nina Valette

D’après les Elus, la SNCF estime que pour maintenir deux TER aux heures de pointe il faut 850 000 euros. Un montant "abusif" pour Roger Pellenc le Maire de Pertuis. Une somme que ne peut assumer le Conseil régional pour des raisons budgétaires. 

En attendant, la gare de Pertuis restera ouverte le temps des travaux. Elle permettra aux voyageurs d'acheter des billets de bus ou même des billets de train au départ de Meyrargue dans les Bouches du Rhones. En effet, c'est à quelques kilomètres de là, dans le département voisin que les voyageurs devront aller pour prendre le train.