Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Tempête Gabriel : une centaine de munitions de la Seconde Guerre mondiale découverte sur une plage du Pas-de-Calais

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Des obus et des mortiers, une centaine de munitions au total, ont été amenés par la tempête Gabriel, plage des Escaudrines, à Oye-Plage, entre Calais et Dunkerque. Une opération de déminage aura lieu prochainement.

Les munitions ont été découvertes près de deux blockhaus, à Oye-Plage
Les munitions ont été découvertes près de deux blockhaus, à Oye-Plage © Maxppp - PQR Voix du Nord

Oye-Plage, France

Ce sont les démineurs qui ont mis au jour ces nouvelles munitions datant de la Seconde Guerre mondiale. L'unité spécialisée, venue de Cherbourg, intervenait mardi dernier, le 29 janvier 2019, à Oye-Plage pour neutraliser quelques munitions. C'est à ce moment qu'ils ont découvert 83 grenades, deux mortiers et deux obus sur le sable. Teddy Lauby est le directeur des services municipaux de Oye-Plage : 

Avec les mouvements de sable, les marées et la tempête Gabriel de ces derniers jours, on a découvert un grand nombre de munitions. Entre l'intervention banale prévue et cette quantité-là, cela a été une sacrée surprise.

La mairie a immédiatement mis en place un périmètre de sécurité, sur une centaine de mètres de large, entre les deux blockhaus installés sur la plage. La municipalité invite donc les promeneurs éventuels, les riverains "à bien respecter l'interdiction, car il en va de leur sécurité" insiste Teddy Lauby.

83 grenades 

le stock de munitions, datant de la Seconde Guerre mondiale, découvert est impressionnant : 83 grenades, un mortier de 80 mm, un mortier de 60 mm, un obus de 88 mm et un obus de 180 mm.

On est assez habitué sur les communes littoral du Nord et du Pas-de-Calais de découvrir des munitions de guerre au fil des marées et des tempêtes et ça va durer encore quelques dizaines ou centaines d'années.

Des études sont en cours au laboratoire de déminage pour déterminer la manière de détruire ces munitions, l'opération sera dévoilée précisément ces prochaines semaines mais elle sera sans grande conséquence pour les riverains qui habitent assez loin de la zone de découverte, précise Teddy Lauby : "Il n'y aura pas de conséquence pour le voisinage si ce n'est un gros bruit quand l'opération sera menée".