Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une centaine de tombes vandalisées à Cognac

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Les faits se sont déroulés au cimetière du Breuil à Cognac, probablement dans la nuit de mardi à mercredi. Une centaine de tombes ont été vandalisées. Ce sont surtout les objets chrétiens qui étaient visés.

La police ignore comment les auteurs du vandalisme ont pénétré dans le cimetière.
La police ignore comment les auteurs du vandalisme ont pénétré dans le cimetière. - Capture d'écran Google Maps

Cognac, France

Des objets funéraires jetés à terre, des crucifix à l'envers et une Vierge-Marie détruite. C'est le triste spectacle qu'ont découvert les services de la ville de Cognac en ouvrant le cimetière du Breuil ce mercredi matin. En tout, une centaine de tombes ont été vandalisées dans une partie limitée du cimetière, a prioiri dans la nuit de mardi à mercredi. Les objets chrétiens étaient en particulier visés mais aucune revendication ni inscription n'a été retrouvée d'après la police. Le carré militaire, le carré musulman et le carré des indigents n'ont pas été touchés.

Le maire de Cognac Michel Gourinchas, en colère, qualifie cet acte de "méprisable et inacceptable". "Je n'imagine qu'on puisse faire ça dans un cimetière en pleine période de Toussaint alors que les gens viennent se recueillir et fleurir les tombes de leurs morts." Le mobile de ces actes est pour l'heure inconnu mais des actes de vandalisme sur des voitures ont eu lieu ce week-end à Cognac sans qu'un lien ne puisse être établi. De son côté, Michel Gourinchas espère "qu'il n'y a pas d'autres motifs que la volonté de détruire" dans un contexte tendu après les événements survenus devant la mosquée de Bayonne il y a quelques jours. 

Une enquête a été ouverte par le Parquet d'Angoulême et confiée à la police de Cognac. Ils devront répondre à plusieurs questions : qui sont les auteurs de ces actes évidemment mais aussi comment ont-ils pénétré dans le cimetière, pourtant fermé la nuit, se sont-ils laissés enfermer, ou ont-ils escaladé le mur d'enceinte ? Une chose est sûre, pour sortir, ils n'ont pas eu de problème : il suffit d'appuyer sur un bouton-poussoir pour que les portes s'ouvrent.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu