Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Yvelines : une femme avoue avoir débranché l'appareil respiratoire de sa grand-mère centenaire

-
Par , , France Bleu Paris, France Bleu

La femme d'une cinquantaine d'années, placée en garde à vue ce samedi puis relâchée après le décès suspect de sa grand-mère dans une maison de retraite de Guyancourt (Yvelines), admet l'avoir débranchée. Une expertise psychiatrique a été pratiquée sur la petite-fille.

Une résidente de 104 ans est décédée samedi à l'Ehpad des Saules à Guyancourt.
Une résidente de 104 ans est décédée samedi à l'Ehpad des Saules à Guyancourt. © Maxppp - Lionel Vadam

Après la mort d'une résidente de 104 ans ce samedi 1er février à l'Ehpad des Saules, à Guyancourt dans les Yvelines, sa petite-fille a avoué en garde à vue avoir débranché l'appareil respiratoire de sa grand-mère. Elle accuse néanmoins le personnel soignant de maltraitance envers la vieille dame. 

Expertise psychiatrique réalisée

La garde à vue de cette dame de 51 ans a été levée ce dimanche à 11h. Une expertise psychiatrique a été pratiquée, les enquêteurs attendent maintenant les résultats. Une autopsie doit être également réalisée et ses résultats pourront conduire ou non à l'ouverture d'une information judiciaire.

La victime avait reçu quelques heures plus tôt la visite de sa petite-fille.

Pas la première fois qu'elle est débranchée

L'enquête a été ouverte pour homicide volontaire a été confiée au commissariat d' Élancourt. Contactée par France Bleu Paris, la direction de l'établissement n'a pas souhaité commenter les faits, mais présente ses condoléances à la famille de la pensionnaire. Selon uns source proche du dossier, la direction de l'établissement avait déjà signalé des problèmes sur cette résidente, "ce n'est pas la première fois qu'elle est débranchée", détaille l'établissement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu