Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une cinquantaine de jeunes victimes de malaises à Hasparren

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

Plusieurs dizaines de collégiens ont souffert de malaises graves ce vendredi. 13 ont été évacués vers le Centre hospitalier de la côte basque. Tous participaient à une répétition musicale.

Samu et pompiers sont intervenus ce vendredi après midi
Samu et pompiers sont intervenus ce vendredi après midi © Radio France - Bixente Vrignon

Hasparren, France

Tout se passe bien, jusqu'au déclenchement, dans l'après-midi des premiers picotements, vertiges, puis des nausées, enfin des malaises chez les adolescents. Plus de la moitié en sont atteints. Une cinquantaine de collégiens.

Ils étaient 300 réunis toute la journée ce vendredi à Hasparren, au mur à gauche couvert Harana, pour une répétition du spectacle Jazz'in collège. Spectacle annuel réunissant les élèves des chorales des collèges Ursuya et Elhuyar d'Hasparren mais aussi des établissements de Bidache et Saint Palais.

Une cinquantaine de malaises qualifiés de graves par le SAMU, mais aucun risque vital, a priori. 13 collégiens intoxiqués ont été évacués vers l'hôpital de Bayonne, dont une en urgence absolue en raison d'une crise d'asthme.

Les élèves qui ne présentent aucun trouble ont été progressivement remis aux parents précise la préfecture dans un communiqué. Le dispositif de secours sur place a été levé à 19h30.

Malaises encore inexpliqués

Trois équipes du SAMU et un pédiatre étaient sur place pour des examens et des bilans toujours en cours ce vendredi après-midi. Une cinquantaine de pompiers également. L'hypothèse d'une intoxication alimentaire un temps avancée, est écartée. Peut-être une intoxication au monoxyde de carbone selon Tarak Mokni, le médecin responsable du SAMU. Les investigations sur l'origine de l'intoxication étaient toujours en cours vendredi soir.

Le spectacle de Jazz'in collège lui est toujours prévu le 24 mai à Hasparren, salle Mendeala.

Tarek Mokni, le medecin responsable du SAMU de Bayonne