Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une cinquantaine de migrants sont arrivés à Biscarrosse dans les Landes

-
Par , France Bleu Gascogne

C'est un communiqué de la préfecture des Landes qui annonce l'arrivée d'une cinquantaine de migrants à Biscarrosse.

Une cinquantaine de migrants sont arrivés à Biscarrosse
Une cinquantaine de migrants sont arrivés à Biscarrosse - Boris Compain

 Ils sont arrivés dans la nuit. . Un groupe d'une cinquantaine de personnes majoritairement des Kurdes dont 10 femmes et 4 jeunes enfants.

"Ce sont des personnes volontaires qui ont souhaité quitter les zones de Calais ou de Dunkerque où ils ont connu des situations difficiles après des périples parfois extrêmement durs" nous dit la préfecture.

La préfecture rajoute que cet accueil de migrants se fait dans le cadre de la politique de mise à l'abri. Il s'agit de les protéger. Déjà plus de 800 migrants basés à Calais ont bénéficié de ce dispositif sur le territoire national.

Ces 50 personnes vont bénéficier d'un bilan de santé et on va aussi pouvoir examiner plus sereinement leur situation administrative.

En fonction de leur situation individuelle et de leurs projets, l'état va essayer de leur trouver une solution. Un dépôt de demande d'asile ou encore un départ dans un Etat de l'espace Schengen mais aussi un retour dans leur pays. Tout doit être étudié.

La préfecture rajoute encore que ces migrants peuvent quitter le centre Udaquiola à tout moment s'ils le souhaitent.

Et quoiqu'il en soit, ce centre n'hébergera plus de migrants le 29 février prochain au plus tard. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess