Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une croix gammée dessinée sur un passage piéton aux couleurs LGBTQ+ : la maire de Besançon porte plainte

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

La maire de Besançon a déposé plainte ce samedi 26 juin 2021, au commissariat de Besançon, après la découverte d'une croix gammée dessinée sur le passage piéton arc-en-ciel de la rue Mégevand. Elle aurait été apposée dans la nuit de vendredi à samedi. Une enquête est en cours.

Une croix gammée et un sexe masculin ont été dessinés dans la nuit de vendredi à samedi, rue Mégevand, à Besançon.
Une croix gammée et un sexe masculin ont été dessinés dans la nuit de vendredi à samedi, rue Mégevand, à Besançon. © Radio France - Alia Doukali

"C'est un geste d'une extrême violence", dit la maire de Besançon, en sortant du commissariat.

Anne Vignot a déposé plainte, ce samedi 26 juin, au commissariat de Besançon. Quelques heures après la découverte d'une croix gammée et d'un sexe masculin apposés au sol, sur le passage piéton arc-en-ciel de la rue Mégevand. Elle aurait été inscrite dans la nuit de vendredi à samedi, la veille de la Marche des fiertés

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Lundi 21 juin, quatre passages piétons aux couleurs de l’arc-en-ciel LGBTQI + ont été inaugurés à Besançon. Un dispositif éphémère pour soutenir les LGBTQI+, parfois victimes d'homophobie.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un appel à la haine, Anne Vignot

"Pour moi, c'est criminel, c'est un appel à la haine" dit la maire de Besançon. Elle fait référence à la période nazie et à "la déportation de plusieurs milliers d'homosexuels". "On ne peut pas laisser passer ça", ajoute l'édile.

Caméras de vidéosurveillance

Une enquête est en cours pour retrouver le ou les responsables. La rue Mégevand est équipée de caméras de vidéos surveillance. Les images vont être passée au crible par les enquêteurs. "Tout sera fait pour appréhender les auteurs qui ont peint une croix gammée, symbole du nazisme et de l'intolérance, en plein cœur de Besançon", dit encore Anne Vignot. 

Un lieu symbolique

La maire souligne l'endroit particulier où a été apposée la croix gammée : entre le palais de justice et la mairie. Un lieu "autrement symbolique", selon elle.

La maire de Besançon, Anne Vignot, porte plainte, après la découverte d'une croix gammée taguée sur un passage piéton aux couleurs LGBT en centre-ville (photo d'archives)
La maire de Besançon, Anne Vignot, porte plainte, après la découverte d'une croix gammée taguée sur un passage piéton aux couleurs LGBT en centre-ville (photo d'archives) © Radio France - Anne Fauvarque

Ce n'est visiblement pas la première fois qu'un acte pareil arrive dans ce secteur. Une plainte a été déposée il y a quelques jours, après la découverte d'une croix gammée gravée sur un panneau de signalisation, près du palais de justice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess