Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une dame âgée poignardée chez elle à Oloron-Sainte-Marie

samedi 14 octobre 2017 à 10:36 - Mis à jour le samedi 14 octobre 2017 à 11:30 Par Axelle Labbé et Najat Essadouki, France Bleu Béarn et France Bleu

Une dame âgée de 79 ans a été agressée chez elle à Oloron-Sainte-Marie vendredi soir. Elle a reçu plusieurs coups de couteau. Son agresseur présumé serait un réfugié afghan qui vivait près de chez elle.

Le drame s'est déroulé rue de Révol, près du centre-ville d'Oloron-Sainte-Marie
Le drame s'est déroulé rue de Révol, près du centre-ville d'Oloron-Sainte-Marie © Radio France - Najat Essadouki

Oloron-Sainte-Marie, France

Il était environ 18h30 vendredi soir quand l'homme, un réfugié afghan âgé de 19 ans, s'est présenté au domicile de cette dame, âgée de 79 ans. Il vivait à côté de chez elle, dans un appartement prêté par l'Ogfa, l'organisme de gestion des foyers de l'amitié. Ils étaient voisins, ils se voyaient régulièrement. Il serait entré chez elle, et lui aurait asséné plusieurs coups de couteau. On ne sait pas pourquoi pour l'instant. Ce sont les colocataires de cet homme, des réfugiés eux aussi, qui ont prévenu les gendarmes selon La république des Pyrénées, qui révèle le drame ce matin. L'homme a été interpellé dans la rue.

La victime était consciente à l'arrivée des pompiers, mais son état de santé s'est dégradé lors de son transfert à l'hôpital de Pau. Selon le parquet, elle est toujours "dans un état très critique" ce matin.

Son agresseur présumé a été placé en garde à vue à la gendarmerie d'Oloron. Cet homme était apparemment suivi suite à des problèmes psychiatriques. Son geste pourrait-être lié au refus récent de sa demande d'asile, estime Hervé Lucbéreilh. Il devrait être présenté demain dans la journée à un juge d'instruction.

Un rassemblement contre la violence a lieu ce samedi matin devant la sous-préfecture d'Oloron. Il était prévu avant cette agression. Une initiative de l'Association "Sans armes, combattons la violence", créée notamment par Marie Essimi, la mère d'Ullrich, un jeune homme tabassé à la sortie d'un bar de la ville au mois de janvier.