Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une déchetterie fermée après une altercation avec menaces de mort à Châteaubernard en Charente

-
Par , France Bleu La Rochelle

La déchetterie de Châteaubernard, près de Cognac, est fermée jusqu'à jeudi matin. Les incivilités et les agressions s'y multiplient depuis le début de l'année. Vendredi dernier, c'était une altercation entre les agents et des usagers, avec menaces de mort.

Une déchetterie (photo d'illustration)
Une déchetterie (photo d'illustration) © Maxppp - Pierre HECKLER / Le Républicain Lorrain

La déchetterie de Châteaubernard, près de Cognac, est fermée jusqu'à jeudi matin, après une nouvelle altercation. Vendredi 27 novembre, des usagers qui voulaient se débarrasser d'une lourde cargaison de déchets non triés n'ont pas apprécié que les agents de CALITOM, qui gère les déchetteries charentaises, leur interdise de le faire : le volume était supérieur aux deux mètres cubes autorisés, et les déchets n'étaient pas triés. Insultes, bousculades, et même menaces de mort, avec une référence au drame qui s'était passé il y a 10 ans à Châteaubernard : en novembre 2010, trois agents de la déchetterie avaient été tués à coups de fusil par un homme qui avait l'habitude de "chaparder" des métaux. 

35 agressions depuis le début de l'année

Aujourd'hui, dans cette plus grosse déchetterie de Charente (100 000 passages par an), les cinq agents ont été confrontés à 35 agressions depuis le début de l'année, avec insultes, bousculades et parfois crachats. D'où la décision de la direction de CALITOM de fermer la déchetterie pendant 48 heures. Parmi les explications à cette recrudescence de violence : la situation sanitaire, avec des confinements suivis de déconfinements, et la crainte que les déchetteries ne ferment leurs portes durablement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess