Faits divers – Justice

Une disparition d'enfants se termine bien près d'Auxerre

Par Denys Baudin et Bruno Blanzat, France Bleu Auxerre et France Bleu dimanche 13 août 2017 à 12:25

© Maxppp - photo d'illustration

Deux petits garçons âgés de cinq et six ans avaient disparu en plein mariage dans la nuit de samedi à dimanche dans les bois de Laborde, un hameau d'Auxerre. Un vaste dispositif a été mis en place. Les enfants ont été retrouvés après cinq heures de recherches. Leur santé n'est pas en danger.

Les deux petits garçons se sont perdus en jouant dans les bois situés à proximité de la salle des fêtes où se déroulait le mariage. Ils ont traversé les bois en bermuda et manches courtes. C'est la mariée, maman de l'un d'entre eux qui, s'est aperçue de leur disparition vers 20h. Des membres de la famille et des proches se mettent alors à les chercher. Sans succès. Ils décident d'alerter la police. Un dispositif important est aussitôt mis en place.

Une cinquantaine d'hommes accompagnés de chiens pisteurs et d'un hélicoptère mobilisés

L’équipe de recherche est coordonnée par Thomas Boudault, le directeur départemental de la sécurité publique : "On avait la direction où les enfants auraient pu se diriger dans la forêt, une forêt difficile d'accès. Les chiens n'étaient pas loin de découvrir l'endroit où étaient les enfants. Finalement, c'est un hélicoptère de la gendarmerie de Dijon équipée d'une caméra thermique qui permet de les localiser. Les enfants se trouvaient près des grillages de l'autoroute A6, après avoir marché pendant plus de 5 heures et parcouru 3kms. Ils étaient épuisés, allongés dans un ravin."

"une forêt difficile d'accès"

"Ils étaient épuisés, allongés dans un ravin." Thomas Boudault - Directeur Départemental de la sécurité publique

    - Maxppp
© Maxppp - photo d'illustration

"On entendait des bruits bizarres dans la forêt - Louanne, 5 ans

Loanne nous a raconté son périple: "On a essayé de retrouver un chemin pour aller jusqu'à la fête mais on a pas trouvé.On voulait trouver de la lumière parce qu’il faisait noir.On entendait des bruits bizarres dans la forêt; on a entendu un hibou, mais c'était rien du tout.J'étais fatigué, on s'est allongé sur un caillou ..."

"Je m'imaginais le pire, notre mariage on va s'en rappeler toute notre vie." - Jennifer, la mariée, maman d'un des enfants

Jennifer, la mariée, maman de Loanne témoigne :" J'étais au bout de ma vie, je m'imaginais le pire, je commençais à paniquer et je n'y croyais plus. je voyais les heures passer, notre mariage on va s'en rappeler toute notre vie."

" j'étais au bout de ma vie"

Les deux enfants vont bien. Ils n'ont pas été hospitalisés. Une cellule psychologique avait été prévue par précaution pour soutenir la famille. Et au final, le soulagement est immense.

Le reportage de Bruno Blanzat

"On a frolé le drame"