Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une dizaine d'interpellations à Rive-de-Gier pour des cambriolages dans la Loire et le Rhône

lundi 4 mars 2019 à 17:48 Par Tifany Antkowiak, France Bleu Saint-Étienne Loire

Neuf personnes ont été interpellées lundi matin à Rive-de-Gier et ses environs dans le cadre d'une enquête sur plusieurs cambriolages. La police est intervenue sur commission rogatoire, pour une enquête qui a débuté il y a plus d'un an.

Illustration :  commissariat de police
Illustration : commissariat de police © Radio France - Stéfane Pocher

Rive-de-Gier, France

L'opération a début dès six heures lundi matin, à Rive-de-Gier et les communes limitrophes. La police visait un groupe soupçonné de plusieurs cambriolages à Rive-de-Gier et d'autres communes de la Loire, ainsi que dans le Rhône. Des vols dans des bureaux de tabac notamment. Mais la liste des faits est longue, elle comprend aussi des vols de véhicules.

Après plusieurs mois d'enquête, la police a donc arrêté neuf personnes. Certaines étaient déjà incarcérées pour d'autres affaires. Les suspects sont tous majeurs et âgés de 20 à 30 ans. L'objectif des enquêteurs est de définir le degré de responsabilité de chacun. On se rappelle qu'il y a un an tout juste, des commerçants de Rive-de-Gier avaient adressé une pétition au préfet de la Loire pour dénoncer des cambriolages en série dans les commerces de la ville. Une réunion avait été organisée par la mairie avec les commerçants et la police à la mi-mars.