Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une école de Lorient perturbée après l'effondrement d'un faux plafond dans une salle de classe

lundi 7 janvier 2019 à 19:32 Par Annaïg Haute, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Armorique

Les 190 élèves de l'école du Manio ont été renvoyés chez eux, ce lundi. Un faux plafond mal fixé s'est effondré dans une salle de classe pendant les vacances. A partir de ce mardi, une partie du bâtiment est condamnée, les élèves seront répartis dans les autres salles.

Les faux plafonds de la cantine sont déjà tombés l'année dernière.
Les faux plafonds de la cantine sont déjà tombés l'année dernière. - Capture google Street view

Lorient, France

Drôle de rentrée à l'école du Manio de Lorient, ce lundi matin. Un faux plafond s'est effondré pendant les vacances de Noël. L'incident se serait produit entre jeudi et dimanche. 

Un tiers du faux plafond s'effondre

Les dégâts sont impressionnants, un tiers du faux plafond d'une classe s'est écrasé sur les tables et les chaises qui se trouvaient en-dessous. Les premières expertises montrent des malfaçons dans la fixation des plafonds, et d'autres salles pourraient être touchées. 

Déjà un problème de faux plafond l'année dernière

La cantine avait connu le même problème l'année dernière, et des travaux ont été réalisés. Lundi matin, tous les élèves ont été renvoyés chez eux par précaution et ce mardi, les étages de l'école maternelle et élémentaire ainsi que les salles de motricité et le périscolaire seront condamnés. 

Les élèves vont être répartis dans les classes du rez-de-chaussée. La mairie lance des investigations supplémentaires pour analyser les salles concernées et évaluer les travaux nécessaires.