Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après l'alerte à la bombe dans une école à Lille, le dispositif est levé

-
Par , , France Bleu Nord

Le groupe scolaire Gustave Delory à Lille a été évacuée ce lundi 17 mai au matin à la suite d'un appel malveillant vers 8h. Un périmètre de sécurité a été mis en place par la police dans le quartier, à proximité de l'Hôtel de ville. Le dispositif a été levé vers 10h30.

Le calme est revenu deux heures et demi après le début de l'alerte.
Le calme est revenu deux heures et demi après le début de l'alerte. © Radio France - Louise Thomann

Les élèves et le personnel du groupe scolaire Gustave Delory à Lille ont été évacués ce lundi matin à la suite d'une alerte à la bombe. Seules une vingtaine d'écoliers et une vingtaine d'adultes se trouvaient dans l'école primaire Boufflers-Monge, quand un membre de l'équipe encadrante a reçu un appel malveillant aux alentours de 8H. 

L'établissement , situé 11 rue Saint Sauveur, juste derrière l'Hôtel de ville, a reçu ce message indiquant la présence d'une bombe au sein de l'école. Les écoliers et le personnel ont aussitôt été évacués, ainsi que les enfants de l'école maternelle Wicar

Le quartier a été bouclé dans la foulée par la Police Nationale, épaulée par les agents municipaux. Une équipe cynophile a été mobilisée pour effectuer une "levée de doute". Les parents venus déposer leurs enfants après le début de l'alerte ont été reconduits par les pompiers. 

Après recherches, le périmètre de sécurité a été levé vers 10H30. "Si il y a levée du dispositif, c'est qu'il n'y a pas de danger, ou qu'il n'y a plus de danger. Mais s'il y avait eu bombe, le dispositif serait encore en place." explique-t-on à la Direction départementale de la sécurité publique du Nord. Une enquête est ouverte après cette fausse alerte. 

L'établissement a fait savoir à ses élèves qu'il n'y aurait pas classe cet après midi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess