Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une école maternelle vandalisée à Céret

mardi 1 juillet 2014 à 16:59 Par Mathieu Ferri, France Bleu Roussillon

Murs souillés, imprimantes cassées, peinture sur les lits des enfants... L'école du Pont du Diable a été visitée par des cambrioleurs dans la nuit de dimanche à lundi. Cinq jeunes mineurs ont été interpellés.

L'école maternelle du Pont du Diable de Céret saccagée
L'école maternelle du Pont du Diable de Céret saccagée © Anne-Natacha Bouillon / Radio France

Cinq jeunes mineurs ont été interpellés à Céret. Ils sont soupçonnés d'avoir saccagé l'école maternelle du Pont du diable, dans la nuit de dimanche à lundi. Les voleurs se sont introduits dans l'établissement en brisant une vitre.

Ils ont cassé ordinateurs et imprimantes, et ont aussi lancé de la peinture ou de la boisson chocolatée sur les murs, au sol et même sur les petits lits où les enfants font la sieste . Ils ont aussi volé un ordinateur portable et des appareils photos qu'on a retrouvé lors des perquisitions au domicile de leurs parents

Sur ces cinq jeunes, une fille de 15 ans et quatre garçons âgés de 15 et 16 ans. Deux d'entre eux auraient dégradé l'école et volé le matériel. Ils seront présentés devant un juge pour enfants le 7 octobre. Les trois autres ont eu un rappel à la loi. 

Dès lundi matin, des agents municipaux sont venus repeindre les murs salis. La directrice de l'école a été très surprise, et même choquée, quand elle e a découvert les dégâts lundi matin. Même pendant les travaux, les soixante-dix écoliers sont accueillis normalement jusqu'à vendredi, terme de l'année scolaire.