Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Série d'incendies criminels à Grenoble

Une église complètement détruite par un incendie accidentel à Grenoble

-
Par , , France Bleu Isère, France Bleu

L'église Saint-Jacques, rue de Chamrousse à Grenoble (Isère) a été complètement détruite par un incendie accidentel, dans la nuit de mercredi à jeudi. Une centaine d'habitants ont été mis en sécurité durant deux heures.

L'église Saint-Jacques à Grenoble est complètement détruite.
L'église Saint-Jacques à Grenoble est complètement détruite. © Radio France - Gérard Fourgeaud

Un incendie s'est déclaré jeudi matin très tôt, vers 2 heures, dans l'église Saint-Jacques, rue de Chamrousse à Grenoble. Le bâtiment était totalement embrasé à l'arrivée des pompiers. À 6 heures, les flammes étaient éteintes mais le bâtiment est complètement détruit.  
Le feu a pris à la suite d'un incident électrique, probablement dans les combles. Et comme le bâtiment était en bois, il s'est embrasé en quelques minutes. 

L'incendie a été éteint au moyen de cinq lances à eau, dont deux sur des échelles aériennes et avec l'appui d'une cinquantaine de sapeurs pompiers. Une centaine de personnes a été évacuée, pendant deux heures, des nombreux immeubles d'habitation aux alentours. Il n'y a aucun blessé. 

"Je me suis mariée dans cette église"

"Ça a pris très vite, en quelques minutes c'était un grand brasier" témoigne une riveraine au micro de France Bleu Isère. Une autre raconte, émue qu'elle "s'est marié dans cette église", en 1959. "Il ne reste rien, tout est calciné. C'était une église construite en bois, et ça fait de la peine. C'est un lieu qu'on aime, il y avait eu de belles rénovations ces vingt dernières années, de belles peintures, l'électricité et l'éclairage. C'était une église chaleureuse dont il ne reste plus rien" témoigne quant à lui le vicaire épiscopal, Loïc Lagadec. 

Cette église construite dans les années 50, dans les nouveaux quartiers de Grenoble, appartient au diocèse et non à la municipalité comme les églises anciennes datant d'avant 1905

Choix de la station

À venir dansDanssecondess