Faits divers – Justice

Une élue de St-Martin-le-Beau compare Christiane Taubira à un singe sur Facebook

Par François Desplans, France Bleu Touraine et France Bleu mardi 27 octobre 2015 à 19:35

SOS Racisme va saisir la justice pour incitation à la haine raciale
SOS Racisme va saisir la justice pour incitation à la haine raciale © Maxppp - Arnaud Journois

Une conseillère municipale de St-Martin-Le-Beau pourrait bien être poursuivie par la justice. Roseline Dagnas a partagé sur Facebook une photo comparant la ministre de la Justice Christiane Taubira à un singe. SOS Racisme va saisir la justice pour incitation à la haine raciale.

C'est le collectif SOS Racisme en Touraine qui dévoile l'affaire. Capture d'écran à l'appui, il dénonce ce post raciste relayé par Roseline Dagnas.

Le 23 octobre dernier, cette conseillère municipale de St-Martin-le-Beau publie sur son profil Facebook la photo de la ministre de la justice. Sur cette photo, Christiane Taubira est comparée à un singe. Photo depuis supprimée.

"Un racisme vulgaire" dénonce SOS Racisme qui va saisir la justice pour incitation à la haine raciale. Un courrier sera adressé dès que possible au Procureur de la République de Tours. Le collectif demande par ailleurs à Angélique Delahaye, la maire de St-Martin-le-Beau d'exclure Roseline Dagnas du conseil municipal. Demande rejetée par la députée européenne Les Républicains, présomption d'innocence oblige. Si elle ne cautionne bien sûr aucun propos raciste, pas question pour elle de condamner son élue avant même que la justice soit saisie.

Son profil Facebook, relais de thèses identitaires

Si la photo en cause a disparu de sa page Facebook, Roseline Dagnas ne cache plus ses opinions identitaires voire extrémistes sur son profil. En moins d'une semaine, elle a ainsi relayé plusieurs articles hostiles aux musulmans et aux étrangers de façon générale. Mais rien qui puisse tomber sous le coup de la loi. Jusqu'à cette photo comparant Christiane Taubira à un singe.

Une parole raciste qui se développe en France

Catherine Lison-Croze, présidente de la Ligue des Droits de l'Homme en Touraine

Pour la Ligue des Droits de l'Homme, plus que les réseaux sociaux, c'est la montée du Front National en France qui libère la parole raciste. Une pensée décomplexée qui profite ensuite d'Internet pour se développer.