Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Une employée agresse au couteau un agent au CHU de Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu
Bordeaux, France

Un agent hospitalier a été frappé de plusieurs coups de couteau par une autre employée de l'hôpital Pellegrin, ce mercredi vers 4 heures du matin. Ses jours ne sont pas en danger.

Le CHU Pellegrin à Bordeaux
Le CHU Pellegrin à Bordeaux © Radio France

Un agent hospitalier reçoit la visite d'une femme, qui se trouve être une de ses collègues, dans la nuit de mardi à mercredi, à l'hôpital Pellegrin de Bordeaux. En pleine discussion, la visiteuse frappe sa collègue de plusieurs coups de couteau. Elle réussi à s'enfuir, mais l'aide-soignante donne l'alerte. Son pronostic vital n'est pas engagé.

Agression liée à une affaire personnelle

L'auteur présumée de l'agression est une employée de l'hôpital, actuellement en arrête maladie. Elle ferait l'objet d'un suivi psychiatrique. Elle aurait eu un différent sentimental avec sa collègue. Elle est interpellée par la police quelques heures plus tard, à son domicile.

La sécurité de l'hôpital remise en cause

La direction du CHU de Bordeaux a organisé ce mercredi un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) extraordinaire.

Pour la CGT, il y a un souci de sécurité : "Il y a des galeries sous l’hôpital qui permet l'accès un peu partout. On pensait que ça arriverait avec un patient, mais c'est arrivé entre collègues... Il y aurait eu un système de sécurité, l'agent n'aurait pas été poignardé !" réagit le secrétaire général de la CGT Pellegrin Alain Essébar.

"N'importe qui rentre avec n'importe quoi dans l'hôpital !" réagit Alain Essébar

Une enquête est ouverte pour tenter de comprendre les motifs de cette agression.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu