Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une fillette de 4 ans pique sept autres enfants en jouant avec une aiguille près de Rouen

lundi 8 octobre 2018 à 18:41 Par Anne Bertrand, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Émotion à l'école Guy de Maupassant, à Canteleu, près de Rouen. Une fillette de 4 ans s'est amusée à piquer avec une aiguille sept enfants dans la cour de récréation. Même si l'aiguille avait toujours son capuchon, ils ont été envoyés au CHU de Rouen pour recevoir un traitement préventif.

Sept enfants de l'école maternelle Guy de Maupassant à Canteleu ont été piqués avec une aiguille encore encapuchonnée.
Sept enfants de l'école maternelle Guy de Maupassant à Canteleu ont été piqués avec une aiguille encore encapuchonnée. © Maxppp - PHOTOPQR/LEREPUBLICAINLORRAIN/Frédéric Lecocq

Canteleu, France

Beaucoup de panique et de confusion à l'école Guy de Maupassant, à Canteleu près de Rouen, depuis vendredi dernier. Une fillette de 4 ans a joué au docteur avec ses copains dans la cour de récréation et elle avait entre les mains une vraie aiguille, qui conservait fort heureusement encore son capuchon. 

La fillette a rapporté de chez elle cette aiguille, servant probablement à mettre du sérum physiologique dans une seringue. A la récréation du matin du 5 octobre 2018, elle a proposé de jouer au docteur avec ses copains.  Elle en a piqué sept avec l'aiguille encapuchonnée.  

Les enfants mis sous trithérapie

A la pause du midi, une adulte a vu l'enfant avec et lui a immédiatement confisquée. Les enfants qui s'étaient prêté au jeu ont été vus ensuite par un médecin scolaire, qui n'a constaté de trace de piqûre chez aucun d'entre eux.  Mais par précaution, ces élèves de maternelle ont été envoyés samedi matin au CHU de Rouen pour faire des examens. Un traitement préventif leur a été administré : ils ont été mis sous trithérapie. 

L'émotion est depuis retombée et le traitement devrait être arrêté sans qu'il n'y ait aucune incidence sur les enfants, selon l'Agence régionale de santé. Des parents se sont rendus à l'hôtel de Police de Rouen. Ils se réservaient le droit de porter plainte.