Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une enquête est ouverte après qu'une migrante irakienne enceinte a perdu son enfant

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Une enquête est en cours après une plainte déposée par une migrante irakienne auprès de l'Inspection générale de la police nationale déposée. Cette femme enceinte, contrôlée en septembre alors qu'elle tentait de rallier l'Angleterre, a perdu son enfant, annonce la Préfecture du Pas-de-Calais.

Photo Illustration
Photo Illustration © Radio France - Emmanuel Bouin

Une Irakienne a déposé plainte auprès de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) après avoir perdu l'enfant qu'elle attendait.  Alors qu'elle tentait de rallier l'Angleterre en septembre dernier, la jeune femme enceinte a été contrôlée et elle perdu son enfant. Une enquête est en cours a annoncé mercredi la Préfecture du Pas-de-Calais dans un communiqué. 

D'après le procureur de Boulogne-sur-Mer, Pascal Marconville : "L'IGPN a commencé ses investigations dans le cadre d'une enquête pénale pour une infraction d'omission de porter secours", précisant que la plainte avait été déposée par les parents de l'enfant à naître. 

Double contrôle lors d'une tentative de traversée de la Manche

Cette femme faisait partie d'un groupe de 18 Irakiens interceptés par la gendarmerie le 2 septembre sur la plage de Oye-Plage, alors qu'ils étaient "sur le point de tenter la traversée de la Manche pour rallier les côtes britanniques à bord d'une embarcation semi-rigide motorisée de type zodiac", précise la préfecture. 

Dans son communiqué, la Préfecture du Pas-de-Calais explique que les gendarmes ont alors pris contact avec les services de la Police aux Frontières, qui se rendent sur place pour prendre en compte les migrants présents et interpeller certains d'entre eux aux fins de vérifications administratives.

"A ce moment précis, aucun des migrants ne fait part de difficultés particulières. Ils sont donc laissés libres et invités à s'éloigner du littoral. Ce groupe de migrants est contrôlé, un peu plus tard, par d'autres gendarmes en patrouille. Une femme se signale alors comme étant sur le point d'accoucher, ce qui conduit immédiatement les gendarmes présents à alerter les services de secours", peut-on lire. 

"Une issue dramatique"

La femme enceinte est admise au centre hospitalier de Calais, mais "malheureusement", son hospitalisation "connaîtra une issue dramatique avec la perte de son enfant", poursuit la préfecture. "Cet événement, particulièrement triste, témoigne de la dangerosité des tentatives périlleuses de traversée du détroit avec des embarcations de fortune", qui se multiplient depuis 2018, conclut la préfecture.  

La Préfecture du Pas-de-Calais rappelle que durant cette journée de septembre, marquée par des conditions météorologiques très favorables, "41 tentatives de traversées maritimes clandestines de la Manche, pour un total de 592 migrants impliqués", ont été recensées sur le littoral du Pas-de-Calais. 

Une enquête a été ouverte après qu'une migrante irakienne enceinte a perdu son enfant
Une enquête a été ouverte après qu'une migrante irakienne enceinte a perdu son enfant © Radio France - Eric Turpin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess