Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un jeune homme décède à Nice, quelques heures après son interpellation dans un hypermarché à La Trinité

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Azur

Un jeune homme de 21 ans est décédé vendredi soir à l'hôpital Pasteur de Nice, où il avait été transporté en urgence par les pompiers. Ce jeune homme avait été interpellé en fin d'après-midi à l'hypermarché Auchan de La Trinité. Le parquet a ouvert une enquête.

L'hôpital Pasteur à Nice-photo d'illustration
L'hôpital Pasteur à Nice-photo d'illustration © Maxppp - Franz CHAVAROCHE

De quoi est mort un jeune homme de 21 ans interpellé vendredi, peu avant 17h, dans l'hypermarché Auchan de La Trinité, commune située au nord de Nice, puis transporté aux urgences ? Une enquête est ouverte par le parquet de Nice pour crime flagrant, homicide flagrant, afin de faire la lumière sur les causes et les circonstances de la mort. Toutes les hypothèses sont ouvertes.

Que s'est il passé dans l'hypermarché Auchan ? 

L'enquête a été confiée à la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Nice. Selon l'exploitation des caméras de vidéosurveillance de l'hypermarché, on voit le jeune homme dans un rayon en train de transvaser le contenu d'une bouteille d'alcool dans une autre bouteille. 

La sécurité du magasin est alors alertée et à 16h46 le jeune homme est appréhendé lors de son passage en caisse, "dans des circonstances normales", selon le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, qui explique que le "jeune homme suit les vigiles. Puis dans le local des services de la sécurité, on observe sur les images alors un comportement violent de la victime. Est-ce lié à une crise d'épilepsie ou une circonstance liée à l'interpellation ? L'enquête devra le déterminer". 

Les services de sécurité du magasin appellent les gendarmes qui arrivent au bout de 15 minutes, ils constatent que l'homme est à terre, entourés de vigiles, en très mauvaise santé. Les pompiers prennent ensuite en charge le jeune homme pour le transporter aux urgences de l'hôpital Pasteur à Nice. À son arrivée aux urgences, il est en arrêt cardio-respiratoire. Il est réanimé une première fois et fait une seconde crise fatale, après un examen par scanner. Il décède alors à 21 heures. 

L'enseigne Auchan, assure qu'il n'y a eu "aucune agressivité ni de la part du jeune homme ni de celle des agents de sécurité". Ce serait les agents de sécurité qui ont appelé les secours, d'abord les pompiers puis la gendarmerie. 

Les personnes impliquées seront entendues par la justice 

Les agents de sécurité du magasin Auchan de La Trinité vont être auditionnés, ainsi que tous les témoins dans cette affaire. "Je veux avoir la vérité dans cette affaire" affirme le procureur de la République de Nice. L'institut médico-légal de Nice a procédé à un premier examen du corps, il porterait des traces d'appréhension, voire de fractures, il pourrait avoir souffert d'un œdème cérébral pouvant résulter d'une crise d'épilepsie longue ou bien d'actes de violences. Une autopsie sera pratiquée prochainement. 

Le jeune homme est-il décédé des suites de crises d'épilepsie ? Les premiers éléments de l'enquête laissent penser qu'il souffrait de problèmes de santé et qu'il y était sujet, ou bien des suites d'une interpellation musclée ? "C'est là toute la lumière qu'il faut faire. Les causes peuvent être multiples et cumulables", souligne Jean-Michel Prêtre, qui ajoute que le jeune homme avait plusieurs blessures "non-létales". 

De son côté, Auchan assure que le jeune homme a fait une crise après avoir été interpellé et après s'être retrouvé sans pouvoir payer ni sans personne extérieur pouvant venir régler la somme. "Il s'est mis à genoux dans le local, a poussé des cris étranges et a été agité de convulsions", détaille la communication de l'entreprise. Les agents de sécurité aurait tenté de le maintenir au sol "pour le mettre en sécurité, pour éviter toutes blessures". 

Le colonel Nasser Boualam, chef du groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes, a précisé qu'"une dizaine d'enquêteurs étaient mobilisés ainsi que des moyens de police technique et scientifique pour exploiter la vidéosurveillance." 

La victime, originaire de Drap, vivait à Saint-André-de-La-Roche, et était connue des services de la justice pour des faits de vols notamment. Sa famille était présente vendredi soir à l'hôpital et ses amis ont également été prévenus par les autorités de l'ouverture d'une enquête, afin que le travail judiciaire s'effectue dans le calme et la sérénité. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu